Le 15 avril dernier, René Marratier, maire de la Faute-sur-mer, a été mis en examen pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui suite au décès de 29 personnes de sa commune lors du passage de la tempête Xynthia en février 2010. Planet.fr vous propose de réagir à cette actualité.

Publicité

Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, lors du passage de la violente tempête Xynthia, 29 personnes décédaient noyées dans la commune de la Faute-sur-mer, en Vendée. Le 15 avril, le maire de la commune depuis 1989, René Marratier, 58 ans, a été mis en examen pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui.

Une urbanisation trop forte en zone inondable
Plusieurs faits lui sont reprochés. On l'accuse notamment d'avoir favorisé l'urbanisation de zones inondables de la Faute-sur-mer. Mais l'avocat du maire, Me Olivier Metzner défend son client d'avoir délibérément mis la vie des personnes de ces quartiers en danger : "Mon client habite lui-même dans la zone d'expropriation, il n'aurait jamais fait courir des risques pareils à lui et sa famille. D'ailleurs, toutes ses décisions ont été validées par le tribunal administratif". Des expertises ont démontré depuis qu'à la Faute-sur-mer, une maison sur cinq serait construite sur un terrain inondable.

Le maire de la Faute-sur-mer : un bouc-émissaire ?
Renaud Pinoit, vice-président de l'association des victimes de l'inondation de la Faute-sur-mer, se dit satisfait, mais nuance son sentiment : "ça nous paraît logique qu'il soit inquiété, ou en tout cas interrogé par la justice. Mais il ne faut pas qu'il n'y ait qu'une tête (...) On est d'accord sur le fait que M. Marratier ne porte pas le chapeau tout seul".

De son côté, Corinne Lepage, avocate des victimes de Xynthia, estime que l'implication directe du maire de la Faute-sur-mer ne fait aucun doute : "Que l'importance de la catastrophe n'ait pas été prévisible, oui. Que M. Marratier se soit arrangé, en toute connaissance de cause, pour obtenir l'autorisation de remblayer une zone totalement inondée, qu'il ait ensuite délivré les autorisations de lotir, puis les permis de construite, franchement il faut arrêter et assumer ses responsabilités". Elle salue en tout cas ce "premier acte judiciaire fort".

L'implication de la préfecture
Me Olivier Metzner, l'avocat du maire, regrette qu'on s'en prenne à un "fusible" : "on prend le niveau le plus bas, celui d'un petit élu local qui n'a fait que respecter tout ce que lui a demandé l'autorité préfectorale (...) Et pour les évènements, il a scrupuleusement respecté les ordres donnés par le préfet". René Marratier est en effet également accusé de n'avoir pas bien géré l'alerte tempête lorsqu'elle a été déclenchée. Une accusation que réfute son avocat. Selon Me Olivier Metzner, la préfecture n'est pas étrangère à la catastrophe. Au micro d'Europe 1, le 15 avril, il rappelle que lorsque le préfet à déclaré l'alerte rouge, il a conseillé aux habitants "de rester chez eux", et ce sont ceux qui sont restés à leur domicile qui sont malheureusement morts.

René Marratier a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, avec l'obligation de répondre aux convocations du juge. Il est le premier à avoir été mis en examen dans cette affaire, mais d'autres pourraient suivre prochainement.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Le maire de la Faute-sur-mer doit-il être considéré comme responsable ? Dans ce cas, serait-il le seul ? Qu'en est-il de la responsabilité de la préfecture ? L'accusation d'homicide involontaire n'est-elle pas trop forte ? Planet.fr vous invite à réagir à cette actualité en cliquant sur ce lien.

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

51 commentaires

il y en a d autres qui

Portrait de jacquesboissel

biu

il y en a d autres qui doivent etre mouilles ,  il ne pas etre seul a porter le chapeau  , ce serait trop facile

Votez pour ce commentaire: 

Tout-à-fait logique que le

Portrait de Marcassin

 Tout-à-fait logique que le maire soit mis en examen. c'est lui qui a délivré les permis de construire en dépit du bon sens , tout ça pour des raisons électorales.

Ceci conforte mon opinion négative sur la loi qui a retiré aux fonctionaires ad'hoc ce privilège

Votez pour ce commentaire: 

normal qu'il soit mis en

Portrait de cece 27

normal qu'il soit mis en examen mais dans cette affaire il n'est surement pas le seul .

on ne peu pas imaginer la douleur de ceux qui on perdu des leurs mais laissont la justice faire son travail .

il faut toujour qu'il arrive un drame pour s'appercevoir qu'il y a des chose pas tres catholique et c'est ce qui me met le plus encolere

celine du 85

Votez pour ce commentaire: 

Il me semble normal que le

Portrait de leguay

Il me semble normal que le maire soit mis en cause

  Etre maire est une démarche volontaire qui implique des responsabilités

    Il serait anormal,à mon avis,de percevoir des indemnités,d'avoir le pouvoir et les honneurs et de ne pas ètre inquièté quand on n'a pas assumé ses responsabilités.

     Une sanction me parait necèssaire pour que tous les maires des 36000 communes de >France prennent conscience  de leurs responsabilités et des devoirs de leur charge,ce qui n'est pas toujours le cas.

Votez pour ce commentaire: 

Je trouve tout à fait normal

Portrait de gisele2500

Je trouve tout à fait normal que le maire soit accusé et que cela serve d'exemple pour d'autres....

ils passent  outre les interdictions et les risques que cela encours...ils savent  que c'est interdit de construire en zone inondable mais que ne ferait on pas pour agrandir la commune et en plus pour avoir du tourisme l'été!!!

ce monsieur était prêt à  braver l'interdiction de la Préfecture (je l'ai écouté à la télé  aux infos) il y a 1 mois ou deux  pour   reconstruire et surtout pour  remettre terrain de camping pour cet été!!!

ce sont des personnes dangereuses et  il  a  fallu qu'il y ai des morts pour que la justice intervienne..

cela fait des années que l'on contruit n'importe où et que les lois ne sont pas respectées!!! 

Votez pour ce commentaire: 

Tout le monde semble avoir

Portrait de jean-verron

Tout le  monde semble avoir oublié qu'il y a eu deux morts sur la ville de l'Aiguillon-sur-mer et personne en parle et le maire n'est pas inquièté, mieux il veut ignorer les exigences du PPRI dans le projet du nouveau port, les morts sont oubliés.......

Votez pour ce commentaire: 

pour avoir entendu et vu un

Portrait de mabelle1

pour avoir entendu et vu un reportage, sur le maire,adjoints "famille" il y a de toute évidence un gros conflit d'intéret. ou alors les journalistes ne sont pas objectifs. ensuite comment peut on construire sur des zones inondables a part pour le profit. près de chez moi, c'est inondable = zéro construction, c'est la loi. il suffit de la faire respecter. mais tant qu'il ne se passe rien et avec des relations on peu tout faire,......jusqu'a l'accident, ici mortel.. après il faut en subir les conséquences.

Votez pour ce commentaire: 

qui a le pouvoir de demander

Portrait de chatonet

qui a le pouvoir de demander la modification du classement de zones innondables donc inconstructibles,en zones de lotissements ? : le maire
Le conseil municipal composé des enfants d'agriculteurs qui se sont enrichis en transformant les terres agricoles sans valeurs en terrains à bâtir est complice .Sachant que l'agent immobilier est de la famille d'un des membres du dudit conseil.
Au delà les relations politiques pèsent sur la préfecture qui avalise la demande.Il est plus aisé de gagner de l'argent ainsi qu'en étant petit exploitant agricole.......

Votez pour ce commentaire: 

Nouvelle série de tags à la

Portrait de ChA.

 

Nouvelle série de tags à la Faute-sur Mer CLIC ICI
   

 

 

Ce matin, les gendarmes ont de nouveau constaté une série de tags, entachant les murs de La Faute. Si en février dernier, les messages appelaient à la démission du maire, René Marratier, cette fois, la victime principale des auteurs des dégradations est l’association des victimes des inondations de La Faute (Avif). « C’est stupide », résume François Anil, dont le mur de sa propriété a été recouvert de tags. Par principe, même s’il ne s’estime pas « surpris » de ce genre de violence, il va déposer plainte.

Le préfet Jean-Jacques Brot a également été visé dans l’un des deux messages inscrits sur le mur du cimetière de la commune. « Ce sont des faits affligeants. J’ai demandé au sous-préfet de permanence de déposer plainte pour l’un des tags porté sur le mur d’une maison appartenant à l’Etat. C’est une dégradation de bien public. Maintenant, je considère que les auteurs de ces actes ne défendent pas ainsi la cause qu’ils croient porter. Ceux qui jettent ainsi de l’huile sur le feu seraient bien avisés de revenir à la sérénité. Pour ma part, je le répète, j’ai dit ce que j’avais à dire à la justice. Elle fait maintenant son travail ».

Cette série de tags intervient après une semaine marquée par la garde à vue de deux élus du conseil municipal fautais ainsi que la mise en examen du maire René Marratier, pour homicide involontaire et mise en danger d’autrui. Quatorze mois après le drame de Xynthia, qui a pris la vie de 29 Fautais, l’ambiance est toujours aussi vive et délétère dans la petite commune vendéenne.

Votez pour ce commentaire: 

A vérifier, il me semble

Portrait de yvesmarieb

A vérifier, il me semble avoir lu (le Canard enchainé) que les terrains appartiennent au Maire. Ce qui est d'autant plus grave !!! La vente et l'autorisation de construire font parties donc de ses responsabilités. (au conditionel ) Il avait donc urgence à vendre les terrains !! Qu'il habite sur des terrains qui lui appartiennent ça le regarde; Mais qu'il vendent des terrains dont il savait qui allaient être bientôt invendable la faute est impardonnable. Elu et / propriétaire il y a conflit d'intérêt: vous êtes responsable Monsieur le Maire !!!!!!!!!!!!!!

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité