Des centaines de Chinois,  réunis à Shanghai, se sont joyeusement volés dans les plumes… à grands coups d’oreillers. Un geste libérateur pour évacuer le stress, paraît-il.

Le principe est simple : 1. Munissez-vous d’un oreiller.  2. Ecrivez dessus le nom d’une personne que vous détestez.  3. Jetez-vous dans la mêlée, le bras armé de votre polochon. 

Cette bataille d’oreillers géante a eu lieu en Chine avant Noël. Et rencontre pour sa cinquième année consécutive un énorme succès. "Parfois, nos patrons, nos enseignants ou les examens nous imposent de fortes pressions, alors aujourd’hui on peut se lâcher. Tout le monde peut écrire sur un oreiller le nom de son chef, de son professeur ou la matière d’un examen, et se faire plaisir en se défoulant au maximum", explique Eleven Wang, fondateur du rassemblement. "Après avoir libéré le stress, nous pouvons revenir dans la joie à notre vie de tous les jours", ajoute-t-il.

 

"Vraiment très agréable"

Il existe ainsi plusieurs façons de manier le polochon : on peut s’en servir comme massue, comme projectile, en revers ou coup droit, ou encore pour parer les attaques adverses…

Chen Yi, 24 ans : "J’ai trouvé ça très libérateur. Je travaille tellement (au bureau) et je n’ai jamais l’occasion de me défouler, du coup c’était vraiment agréable".

Publicité
Zhu Shishan, étudiant à l’université : "Je ne sais pas qui m’a poussé, mais tout à coup j’étais dans une pile d’oreillers, où beaucoup de gens m’ont visé. J’ai été battu par toutes sortes de gens"… 

L’événement a connu un tel succès cette année que les organisateurs prépareraient une nouvelle soirée pour le 30 décembre. 

 

 

 

© wikimedia

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité