Le système d'évaluation par appréciation fait de plus en plus d'adeptes en primaire, et même au collège. Serait-ce bientôt la fin des notes sur 10 ou sur 20 ? Ce nouveau système est-il plus efficace que les notes ? Explications.

Depuis 2006, de plus en plus de classes de collège et de primaire délaissent le système d’attribution de notes aux élèves. Si l’on ne connaît pas précisément le nombre de classes testant ce système, on sait qu’il est autorisé par l'article 34 de la loi Fillon de 2005.

Pas de notes, mais des appréciations

A l’académie de Poitiers, neuf collèges se dispensent de notes sur 20 et ont adopté les appréciations "acquis", "non acquis" ou "en cours d'acquisition" afin d’éviter de définir le niveau de l’élève par rapport aux autres, mais plutôt de le situer dans son processus d’apprentissage dans le but de renforcer la confiance en soi des élèves. 

Une méthode qui n’a pas fait ses preuves partout

Le Figaro.fr a mené son enquête, au collège Maxence-Van-der-Meersch à Roubaix, entre autres, qui a tenté de supprimer les notes dans une classe de 6e en 2009. Un échec : "Seuls trois élèves ont fait l'effort d'apprendre leurs conjugaisons, les autres ne s'en sont pas donnés la peine et il semble que l'absence de note en est une cause aggravante […] il n'y avait pas la peur ou la motivation de la note."

Publicité
Malgré quelques ratés, l’abandon du système traditionnel de notation continue de séduire l’école même si en novembre 2010, alors qu’une pétition avait été lancée pour la suppression des notes à l’école primaire, le ministre de l'Éducation nationale avait déclaré que la question n’était pas à l’ordre du jour. Mais pour combien de temps ?
Publicité