Alors que le jet privé emprunté par François Hollande le soir de son élection fait polémique chez certains, d'autres en rient et en profitent pour se faire de la pub, comme cette compagnie aérienne qui est déçue que le PS n'ait pas fait appel à ses services. Les détails. 

 

La société Wijet profite de la polémique autour du jet privé qu'a emprunté François Hollande le soir de son élection pour se faire de a pub.

En effet, le nouveau président a rejoint Paris depuis Tulle dans la soirée du 6 mai grâce à un jet privé. Le Parti socialiste en avait loué deux pour la somme de 30 000 euros afin de faire voyager 32 personnes.

Publicité
La compagnie aérienne Wijet, qui n'est pas celle empruntée par François Hollande, a rebondi sur cette anecdote pour faire sa pub. Sur une affiche, la société a repris le slogan "Le changement c'est maintenant" à la forme interrogative et annonce ses tarifs (2 200 euros l'heure pour un jet de 4 places) avant de préciser "nous leur avions pourtant proposé..." comme un clin d'oeil.

A l'occasion de cette campagne, le site tulleparis.fr a même été créé pour faire la part belle à cette affiche humoristique.

Notez qu'il n'y a pas d'aéroport à Tulle, le plus proche se situe à Brive, mais la société se justifie en précisant que "si on avait écrit Brive-Paris, personne n'aurait compris"...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :