Vingt millions de pièces à l'effigie du général de Gaulle seront mises en circulation vendredi 18 juin. Elles célèbrent le 70ème anniversaire de l'appel du 18 juin 1940.

La Monnaie de Paris a entamé depuis quelques semaines la fabrication d'une pièce de deux euros commémorative. Elle porte, sur sa face nationale, le visage de l'ancien chef de l'Etat. Le dessin est inspiré d'une photo du général de Gaulle, prise dans les studios de Radio Londres, lisant son appel à la résistance devant un micro.

La production est assurée à Pessac (Gironde) par les ateliers de gravure de la Monnaie de Paris. Cette pièce sera tirée à vingt millions d'exemplaires. Selon Christophe Beaux, le PDG de la Monnaie de Paris, la moitié de cette série limitée devrait être thésaurisée (mise de côté sans être dépensée). La Banque de France va distribuer les pièces aux autres banques et aux commerçants qui les mettront en circulation dès le 18 juin.

Un lieu de fabrication évocateur

En effet c'est depuis l'aéroport de Mérignac (commune voisine de Pessac) que le général s'est envolé pour Londres. La frappe symbolique a eu lieu lundi, à Pessac, en présence de Pierre Mazeaud, président de la fondation Charles de Gaulle.

Publicité
Lors de la frappe inaugurale, Christophe Beaux a indiqué : "c'est la première fois que la France lance une pièce en euro à l'effigie d'une personnalité". Chaque année, la Monnaie de Paris est autorisée à fabriquer une monnaie spécifique. En 2007, une pièce a été éditée à l'occasion des 50 ans du Traité de Rome. En 2009, le dessin était commun à l'ensemble des pays de l'Union européenne pour célébrer les 10 ans de l'euro.

Les 20 millions de pièce à l'image du chef de la France libre rejoindront bientôt les 500 millions de pièces de deux euros déjà en circulation en France.

Une pièce de deux euros à l'effigie du général de Gaulle

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité