Pour faire la promotion de sa "Route touristique du Champagne" dans l'Aisne, le Conseil général de Picardie a réalisé de très grandes affiches... présentant un paysage vallonné de vignobles de Californie. Les détails avec Planet.fr.

La région de la Picardie souhaitait mettre en avant sa "Route touristique du Champagne - A deux heures de Beauvais"... Mais pour illustrer ses fameuses collines viticoles, la région a choisi une photographie d'un vignoble californien.

Mario Fourmy, président de l'association PAJ (Photographes-auteurs-journalistes) a été le premier à en faire la remarque sur internet. Il raconte : "Je rentre par avion et me pose à l'aéroport de Beauvais-Tillé. Dans la salle de récupération des bagages du Terminal 2 se trouve une très grande affiche faisant la promotion du champagne de la région de Picardie [...] La photographie utilisée sur cette affiche m'interpelle par ses vallonnements inhabituels..."

"Comment est-ce possible que cette image n'ait pas choqué par son ridicule"Le professionnel décide alors de s'intéresser au crédit de la photo, prise par un photgraphe américain. Mario Fourmy apprécie l'effort de la région de commander un cliché à un photographe étranger qui peut apporter un regard nouveau. Mais aussitôt il remarque aussi le nom d'une agence d'images américaine, Getty Images.

Mario Fourmy continue : "De retour à mon domicile, je cherche sur internet. La photographie de cette publicité pour la région n'a rien à voir avec la région". Il découvre alors la supercherie. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle lui reste en travers de la gorge : "Comment est-ce possible, dans un aéroport fréquenté par les élus locaux, que cette image n'ait pas choqué par son ridicule ?"

Publicité
"C'est une erreur que l'on regrette"De son côté, la comité régional du tourisme, qui s'est occupé de la campagne, explique dans le Courrier Picard que "en 2011, nous avons acheté 2 000 clichés à des photographes picards. C'est l'équivalent de 90 reportages par an". Et cette fois-ci, pour cause de délais trop courts, ils ont fait appel à une banque d'images, et assument aujourd'hui le choix de l'illustration.

Au Conseil régional de Picardie, on parle de "plantage". "C'est une erreur que l'on regrette. Nous avons acheté pour 80 000 euros de photos cette année"...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :