Une bombe artisanale a été désamorcée sur le parking d’un club échangiste le 31 décembre à Montpellier. Sans quoi elle aurait pu exploser en plein réveillon.

 

L’engin explosif, de fabrication artisanale, a été désamorcé par les démineurs samedi après-midi, sur le parking du "club privé libertin mixte" Le Kalyptus, à Montpellier. Découverte par hasard, la bombe aurait, sinon, pu exploser "en début de soirée", a précisé une source proche de l’enquête. 

Jointe par téléphone, la propriétaire de l’établissement fulmine : "Je n’ai rien à vous dire ! Il y avait une bombe, c’est tout ! Je protège ma vie privée !" ; puis raccroche aussi sec.

Selon les premières analyses effectuées, la bombe serait composée d’une matière explosive comparable à un pain de dynamite avec un détonateur, rapporte le journal Midi Libre.

Les locaux et les alentours ont été minutieusement fouillés par la police sans que rien de suspect ne soit découvert.

La police judiciaire de Montpellier a été chargée des investigations. Le parquet antiterroriste de Paris a également été avisé de l'affaire. Aucune piste n'est privilégiée pour l'instant. 

 

© Shutterstock

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :