Encore un responsable de police jugé trop proche de Sarkozy démis des ses fonction ! Le chef du Service de protection des hautes personnalités vient d'être remplacé dans le cadre du grand nettoyage des responsables de police liés à l'ancien président de la République. Plus de détails avec Planet.fr.

Le chef du Service de protection des hautes personnalités (SPHP), Gilles Furigo, vient d'être démis de ses fonctions, et de se faire muter à l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale, la police des polices. Il est remplacé par l'ancien directeur de la Sécurité publique du Val d'Oise, Frédéric Aureal.

Gilles Furigo n'aurait pas commis de faute particulière expliquant sa mutation, qui pourtant apparaît aux yeux des spécialistes comme une sanction. Il aura passé 23 ans au SPHP avant de se retrouver sans mission précise à l'IGPN.

Trop proche de SarkozyAlors pourquoi muter ce policier ? Tout simplement parce qu'il est jugé trop proche de l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. Et ce n'est pas le premier policier haut placé à subir ce sort... Auparavant, l'ex-patron de la police nationale Frédéric Péchenard, l'ancien chef des renseignements Bernard Squarcini, et l'ex-préfet de police de Paris Michel Gaudin, avaient également été remerciés.

Publicité
Pour le gouvernement, ces différents changements à la tête de services de police importants sont simplement liés à l'alternance politique. D'ailleurs, lors de sa campagne présidentielle, François Hollande avait déjà prévenu qu'ils auraient lieu. Cependant, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, a précisé que le but de ces opérations n'était évidemment pas de déséquilibrer le fonctionnement de la police.

© PATRICK KOVARIK / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité