Permettre aux Français les plus démunis de bénéficier d'une offre mobile et Internet plus abordable ? C'est l'idée lancée par le gouvernement il y a plus d'un an, mais qui commence seulement à voir le jour. Quels seront les prix ? Qui pourra en profiter ? Planet.fr vous en dit plus sur le "tarif social".

Lancée par François Fillon en janvier 2010, l'idée d'instaurer un "tarif social" semble juste commencer à émerger. Pourtant, dès 2008, Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat à la Consommation, alors député, avait réussi à faire ajouter ce principe "d'accessibilité à tous" dans la loi de modernisation de l'économie.

Le "tarif social" c'est quoi ? Il s'agit d'une offre spéciale, permettant aux foyers les plus modestes d'avoir eux aussi accès à un abonnement de téléphonie portable et d'Internet à leur domicile.

20 euros par mois pour Internet, 10 euros pour le mobile

Le 24 janvier, Eric Besson, ministre de l'Industrie, a annoncé que ce système était en passe de voir le jour. Après une table ronde organisée le 27 janvier en compagnie des différents opérateurs de téléphonie et d'internet, de nouvelles offres devraient apparaître.

Prochainement, les personnes aux ressources modestes pourront profiter d'un forfait de téléphone mobile de 10 euros par mois, pour 40 minutes d'appel et 40 SMS. Ce forfait sera sans engagement de durée, et il n'y aura pas de frais d'activation ou de résiliation. Par ailleurs, le détenteur d'un tel forfait sera prévenu si sa consommation dépasse les 10 euros (40 minutes et 40 SMS), et son forfait sera bloqué s'il atteint 15 euros.

Côté internet, une offre triple-play (internet, téléphone et TV) devrait être disponible aux alentours de 20 euros par mois.

Des offres liées à des conditions de ressources

Pour le moment, les conditions d'accès à ces offres "tarif social" ne sont pas encore précisées, mais elles seraient liées aux ressources. Elles concerneraient au minimum les personnes profitant du RSA.

L'arrivée de ces nouvelles offres permet d'ailleurs de rappeler aux consommateurs que certaines offres de ce type, soumises à des conditions de revenus, sont déjà disponibles.

Ainsi, France Télécom pratique déjà le "tarif social" pour l'abonnement au téléphone fixe. Les plus démunis peuvent donc ne payer que 6,49 euros par mois, au lieu des 19 euros demandés à l'abonné lambda. Mais, selon des chiffres de décembre 2010, seuls 327 000 personnes en bénéficieraient : moins de 20% des personnes susceptibles d'en avoir besoin.

Publicité
Depuis début 2010, Orange et SFR proposent également des offres mobiles moins chères, sous condition d'un faible revenu (personnes touchant le RSA). Actuellement pourtant, seules 4 500 personnes profitent du forfait à 10 euros de chez Orange, permettant 40 minutes d'appel et 40 SMS.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité