Ségolène Royal a encore fait parler d’elle le week-end dernier au détour d’une petite phrase sur les origines magrébines de Najat Vallaud-Belkacem. Tacle ou simple erreur de communication ? Retour sur la polémique avec Planet.fr. 

"Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là". Ce sont les propos de Ségolène Royal rapportés par l’hebdomadaire Le Point, dans son édition du jeudi 26 juillet. 

Cet extrait d’un article consacré à la présidente du Poitou-Charentes  n’a pas manqué de faire polémique. "Elle doit assumer son identité et en être fière […] J'ai toujours voulu des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi" aurait-elle ajouté, après avoir évoqué l’actuelle  porte-parole du gouvernement. 

Une interview qui a fait polémique

Ces déclarations sonnent comme une pique. Ce que certains n’ont pas manqué de souligner, à l’image du Front National qui a réagi dans un communiqué : "cette sortie de Ségolène Royal sur Najat Vallaud-Belkacem est très révélatrice du rapport malsain qu'entretient la gauche avec l'immigration" écrit le parti. 

Asma Guenifi, présidente de l’association Ni Putes Ni Soumises, a également réagi dans un communiqué de presse où elle a déclaré que  les propos de Ségolène Royal étaient "méprisants, déplacés et discriminatoires".  "Selon l'ancienne candidate à la présidence si l'on s'appelle Najat, Karima ou Abdel, et que l'on est promu à un poste à responsabilité, ce n'est pas dû à la compétence mais à l'origine et au nom que l'on porte", accuse-t-elle.  

Des propos démentis 

De son côté, Ségolène Royal dément les propos qui lui sont imputés. Vendredi soir, elle publie affirme dans un communiqué qu’elle "ne se reconnaît pas dans les propos réducteurs que lui prête le journal Le Point à propos de Najat Vallaud-Belkacem et qui aboutissent à lui faire dire le contraire de ce qu’elle a toujours affirmé".

Saïd Mahrane, le journaliste quia écrit l’article, réagit en déclarant sur Twitter qu’il maintient les propos de Ségolène Royal. "Je maintiens les propos entre guillemets de @RoyalSegolene sur les origines de Najat Vallaud-Belkacem. Propos tenus le 20 juillet"  écrit-il. 

Najat Belkacem s’en mêle 

Publicité
Soucieuse de couper court à la polémique, Najat Vallaud-Belkacem a régit à son tour en postant un message sur Twitter. "Stop les vaines polémiques, la seule @RoyalSegolene que je connais est là" écrit-elle-, en accompagnant son tweet d’un lien vers un article parlant du démenti de Ségolène Royal. Ce nouveau scandale autour de Ségolène Royal s’arrêtera-t-il ici ?  
 
Crédit photo : © PHILIPPE MERLE / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité