Piégé par téléphone, le candidat du parti Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, a dézingué Nicolas Sarkozy. A l'origine du canular, l'imitateur Gérald Dahan, se faisait passer pour Eric Cantona. Avant d'être licencié par sa radio suite à ce sketch. Retour sur une drôle d'affaire.

"Je n'ai absolument pas confiance en Sarkozy qui est une catastrophe ambulante. C'est dramatique, dramatique, dramatique... Je ne serai jamais un rabatteur de Sarkozy. Je préfère mourir que ça (...)" La confidence de Nicolas Dupont-Aignan à Eric Cantona, l'appelant pour lui demander quelques conseils politiques, est claire. Sauf que l'ancien footballeur était en fait Gérald Dahan !

Ecoutez l'enregistrement :

 

 

Dupont-Aignan assume

Le canular, diffusé mardi par l'imitateur sur internet, s'est rapidement propagé sur toute la toile. Pris au piège de la vérité, la victime du sketch, n'en a pas retiré ses propos pour autant." Ce que j'ai dit, pour être clair, je ne le regrette pas puisque même si j'ai été piégé, ça permettait de dire que si je suis candidat, c'est parce que je ne peux pas accepter ce que font les trois candidats du système", a déclaré Nicolas Dupont-Aignan sur Europe 1

Le candidat de Debout la République regrette cependant que tous ses propos n'ont pas été diffusés à l'encontre des autres candidats :  " Je parlais de François Hollande à un moment. Mais ça n'a pas été remis dans la bande. Ce n'est pas tout à fait honnête. C'est pour ça que je veux vérifier que tout ce que j'ai dit a été repris. J'ai parlé des trois : Hollande, Sarkozy et Bayrou ", a-t-il ajouté sur Europe 1. 

Ecoutez la réaction de Nicolas Dupont-Aignan

Viré de Rire et Chansons

Lorsqu'il arrive, mercredi matin, dans le parking du groupe NRJ pour jouer sa chronique sur Rire & Chansons, l'humoriste Gérald Dahan n'a pas pu se garer à sa place habituelle : les gros bras de la sécurité l'en ont empêché, rapporte le site Rue89.

" L'agent m'a dit : J'ai reçu des consignes, vous n'avez plus le droit d'entrer, en aucune manière, dans les locaux du groupe." Raconte  Gérald Dahan. Ni moi, ni mes deux co-auteurs, ni mon assistant n'avons le droit de revenir. Je trouve ça très violent, je ne peux même pas aller chercher mes affaires dans mon bureau. "

Ecoutez les explications de Gérald Dahan :

 

" Si Sarkozy est réélu, cela se terminera dans le sang "

Le même site d'informations rapporte également un extrait du canular coupé au montage par l'imitateur. Nicolas Dupont-Aignan y parle de nouveau du président : " Si Sarkozy est réélu, cela se terminera dans le sang. Cela finira dans la rue. "

Publicité
Rire et Chansons, qui avait refusé de diffuser ce sketch sur son antenne, a justifié le renvoie de l'humoriste dans un communiqué : " Ce contenu n'était pas conforme aux attentes de la station. Après écoute, il nous est apparu que ce canular, outre qu'il n'était pas drôle, ne respectait pas la ligne éditoriale de la station, et ce, quels que soient les personnages politiques visés. " 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité