Les nominations à des postes d'ambassadeurs de deux anciens conseillers de Nicolas Sarkozy à l'Elysée ont été annulées par le Conseil d'Etat. Motif ? Qualification insuffisante... Les détails avec Planet.fr.

Une décision du Conseil d'Etat publiée ce lundi revient sur les nominations de Damien Loras à l'ambassade française de Bangkok en Thaïlande, et de Bertrand Lortholary à l'ambassade française de Jakarta, en Indonésie. La raison de ces annulations ? Le manque de qualification...

Selon les textes, les ambassadeurs français sont nommés par le président de la République en Conseil des ministres sur proposition du ministère des Affaires étrangères. C'est donc Nicolas Sarkozy qui avait nommé Bertrand Lortholary en février, et Damien Loras le 4 mai, juste avant le second tour des présidentielles...

"Aucune fonction leur conférant une autorité hiérarchique"Et depuis une réforme de 2009, les conseillers des affaires étrangères ont vocation aux emplois d'ambassadeurs "s'ils ont démontré, notamment par l'exercice de fonctions d'encadrement, leur aptitude à occuper ces emplois".

Seulement, ces deux anciens conseillers de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, dans la cellule diplomatique, n'ont pas d'expérience dans l'encadrement. C'est sur ce point que se portait la contestation de la section CFDT du ministère des Affaires étrangères.

Publicité
Et le Conseil d'Etat a suivi. Selon lui, les deux hommes n'ont jamais eu, à l'Elysée ou au ministère des Affaires étrangères, "aucune fonction leur conférant une autorité hiérarchique sur un service ou une partie de ces services". Damien Loras n'était pas encore entré en fonction en Thaïlande, mais c'était en revanche le cas pour Bertrand Lortholary en Indonésie.

© AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité