Le Canard Enchaîné a évalué la facture des vœux présidentiels pour l'année 2012. Et dresse un bilan sulfureux, preuve que les dépenses de l'Elysée sont toujours en bonne santé.

Bonne année ! Les vœux 2012 du président Sarkozy auront couté aux Français la bagatelle de 6,5 millions d'euros, selon le Canard Enchaîné, qui a fait les comptes et en révèle le détail dans son édition du 1er février.

Selon le volatile, l'Elysée a organisé pas moins de 11 cérémonies de "vœux décentralisées", auxquelles se rajoutent deux prestations télé (le 1er et le 29 janvier), cinq sauteries organisées au Château "où le président a reçu successivement parlementaires, magistrats, représentants des religions", etc.

Le Canard prévient que l'estimation de la facture reste "prudente", mais semble avoisiner, pour le vin et les amuse-gueules, 50 000 euros par réception. Soit déjà 550 000 euros.

Ce à quoi il faut rajouter le coût des déplacements (aériens), qui monte à 400 000 euros (10 aller-retour en province en Falcon 7X, Paris-Guyane à bord du fameux "Air Sarko One", etc.).

"Un chiffre qu'il faut au moins doubler si l'on ajoute le coût du "Spare" (l'avion de secours) et du zinc réservé à la piétaille, journalistes, conseillers, et autres services de sécurité" calcule encore l'hebdomadaire satirique. Soit 800 000 euros. 

 

 

450 000 euros par déplacement

Publicité
En se basant sur les comptes du député PS René Dosière, auteur de "L'argent de l'Etat : un député mène l'enquête", le palmipède note le coût du millier d'hommes "flics et gendarmes" réquisitionnés pour assurer la sécurité du président : 450 000 euros par déplacement, multiplié ici par 11 (cérémonies de vœux dans le pays), et nous voilà à 4,9 millions dépensés.

Et le Canard de remarquer en coin : " Sarko ne s'était jamais autant démené pour souhaiter une 'bonne année'. On se demande bien pourquoi " … 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :