Dans un documentaire qui sortira prochainement, Jean-Luc Mélenchon réagit à une séquence d'un journal télévisé de France 2 de David Pujadas. Le président du Parti de Gauche n'est pas tendre avec le journaliste qu'il traite de "salaud" et de "larbin".

Depuis vendredi dernier, une vidéo de Jean-Luc Mélenchon insultant David Pujadas fait beaucoup de bruit sur Internet. Cet extrait du documentaire "Fin de concession",  qui dénonce les impostures médiatiques, montre Jean-Luc Mélenchon en train de réagir à un journal télévisé de 20h de 2009, présenté par David Pujadas.

Le présentateur  y interroge Xavier Mathieu, leader CGT des "Conti" de Clairoix dans l'Oise, à propos des conflits sociaux mouvementés qui ont précédé la fermeture de l'usine. David Pujadas pose quelques questions : "Est-ce que vous regrettez ces violences ?", "Pour vous, la fin justifie-t-elle les moyens ?". La réaction de Jean-Luc Mélenchon ne se fait pas attendre : "Salaud, va !", "Larbin. Arrête, ça me dégoûte !"

Interrogé à l'occasion du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, Jean-Luc Mélenchon a indiqué assumer ses paroles et s'est expliqué : "Comme vous, quand je regarde la télé, il y a des gens qui disent merde ou zut !". Il a par ailleurs ajouté qu'il est "un responsable politique, pas un prêtre ni une autorité morale".

Selon le président du Parti de Gauche, "ce jour-là, cet homme apprend qu'ils ont perdu la partie et que leur vie sociale est brisée", et "que fait Pujadas ? Lui parle-t-il de la misère ? Non, le petit bonhomme qui est là lui dit 'Baisse la tête' ". Jean-Luc Mélenchon poursuit en considérant "que dans cette scène, le plus gravement insulté, c'est Xavier Mathieu".

Dans un communiqué rendu public vendredi dernier, la direction des rédactions de France Télévision dénonce des "propos insultants" envers David Pujadas, portant "atteinte à l'honneur et à l'intégrité professionnelle" de tous les journalistes du groupe.

Publicité
Cependant, dans Le Parisien, David Pujadas annonce ne pas avoir "l'intention d'entamer une action judiciaire ni de répondre à l'antenne". Il n'envisage pas non plus un "boycott" de Jean-Luc Mélenchon, car "ce serait faire le jeu de la provocation".

 

Découvrez l'extrait vidéo du documentaire "Fin de concession" de Pierre Carles :

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité