La retraite à 62 ans à peine adoptée, les Français devront cotiser plus longtemps que prévu s'ils veulent bénéficier de la retraite à taux plein. Le Conseil d'orientation des retraites rendra public le 6 juillet un rapport préconisant un rallongement de la durée de cotisation. Explications. 

Le Conseil d'orientation des retraites (COR) préconiserait dans ce rapport "un nouvel allongement de la durée de cotisation nécessaire pour une pension à taux plein". D'après le quotidien Le Figaro les Français concernés seraient ceux nés à partir de 1955. Ils devront cotiser 41,5 années (soit 166 trimestres).

Actuellement, la durée de cotisation est de 40 ans pour les générations nées après 1951. En 2013, la réforme des retraites de 2010 prévoit 41 ans et un trimestre de cotisations  pour les personnes nées après 1953. 

 

Un rallongement prévu déjà depuis 2003

Publicité
Cette mesure s'inscrit en fait dans un ajustement prévu par la réforme Fillon en 2003, indiquant que la durée des cotisations évoluera en fonction de l'élévation de l’espérance de vie. Celle-ci a augmenté d'un an depuis 2006, selon les dernières estimations de l'INSEE.

Selon Le Figaro, ce projet, si on suit la loi Fillon, doit être acté par un décret avant la fin de l'année 2011. 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité