La commission des Affaires sociales du Sénat vient de voter une proposition de loi visant à légaliser l'euthanasie en France. La France semble donc sur la voie de la reconnaissance du droit à mourir dans la dignité. Qu'en pensez-vous ? Doit-on légaliser l'euthanasie ? Ou faut-il l'interdire pour prévenir les potentiels dérapages ? Réagissez sur Planet.fr.

Grande première en France : la commission des Affaires sociales du Sénat a adopté une proposition de loi dans le but de légaliser l'euthanasie en France.

 

L'article 1er de ce texte prévoit que "toute personne capable majeure, en phase avancée ou terminale d'une affection accidentelle ou pathologique grave ou incurable, lui infligeant une souffrance physique ou psychique qui ne peut être apaisée ou qu'elle juge insupportable, peut demander à bénéficier d'une assistance médicalisée permettant, par un acte délibéré, une mort rapide et sans douleur".

 

Un vote partagé

 

Le vote a cependant divisé les membres de la commission qui ont adopté cette proposition à 25 voix contre 19, et 2 abstentions. Nul doute que le débat qui doit avoir lieu avant le vote au Sénat le 25 janvier sera tout aussi partagé.

Déjà, des sénateurs UMP ont exprimé leur réticence face au vote de la commission, regrettant un texte qui déroge au "droit qui vise à protéger les plus faibles, les plus vulnérables et à porter assistance à celles et ceux qui sont en situation de danger".

 

Mise à jour : Le 25 janvier 2011, la commission des Affaires sociales du Sénat a finalement adopté un amendement visant à vider de son contenu l'article 1er du texte de loi, présentant la principale mesure du projet. L'amendement Hermange, du nom de la sénatrice qui l'a proposé, était présenté dans le cadre du vote sur les amendements extérieurs, proposés par des sénateurs n'appartenant pas à la commission des Affaires sociales.

 

Marie-Thérèse Hermange estimait en effet que le vote du 18 janvier dernier avait été fait dans la précipitation, et tenait à ce que certains points soient éclaircis : "Comment par exemple définit-on la souffrance, notamment psychique, pour le parent qui a un enfant autiste, schizophrène ou maniaco-dépressif ?"

 

 

Publicité
Et vous, qu'en pensez-vous ? L'euthanasie doit-elle être légalisée ? Est-ce un trop grand risque ? Planet.fr vous offre la possibilité de réagir et de débattre sur cette actualité en cliquant sur ce lien.

 

A lire aussi:

Réforme de la dépendance: quelles pistes pour financer?

Dépendance: chronologie de la réforme

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

69 commentaires

j e viens de perdre maman il

Portrait de antoinette 63

j e viens de perdre maman il y a 6 semaines en maison de retraite et je peux témoigner qu'elle est partie en souffrant le martyre  que c'est ma soeur et moi même  avons supplier pour qu'elle voit un médecin, on passé devant elle en ignorant sa souffrance , la deuxieme fois elle souffrait tellement et son medecin n'étant pas joignable ,il a  fallut  insisté pour la faire rentrée au urgence,là on ma demandé pourquoi j'avais fait rentrée maman 95ans et demi j'ai répondu que je savais trés bien que maman était en fin de vie qu'on n'allait pas la ramener à 20ans mais on moins qu'on ne la laisse pas souffrir elle ne pouvait plus manger depuis plusieurs jours qu'une demi compote ou de la glace par l'effet de la morphine qui ne l'empécher pas de souffrir elle etait sous oxygéne là on a fait le necessaire par pitié,  perfusion pour la douleur et réhitraté mais le lendemain matin quand je suis allée la voir on l 'avait renvoyée dans la maison de retraite en mettant dans le courrier qu'elle serait mieux soignée on ne la pas mis sous perfusion ,on a recommencé le même traitement qu'avant. le dimanche à était horrible elle voulait mourrir ,elle appelait tous les siens pour qu'ils viennent la chercher , qu'on appelle le médecin pour lui faire une piqure elle n'en pouvait plus on ne pouvait plus la touchée  elle avait de l'arthroses déformantes toutes  les articulations étaient prises  le medecin de garde ne voulait pas intervenir je lui ai dit que c'était non assistance de personne en danger c'est l'infirmiere qui est intervenue pour qu'elle vienne voir maman  on à augmenter la morphine le lendemain il à fallut que je film maman gémisante pour qu'on décide de la mettre en soin palliatif, elle même qu'en elle était seule avec le médecin elle à confirmer le désir de partir maman avait toute sa tête.qu'elle acharnement de faire souffrir les personnes inutilement tout simplement pour se donner bonne conscience c'est horrible d'attendre dire sa maman appelle les ,,j'étouffe  ,  de l'eau ,de l'eau, si je n'avais pas filmé maman cela aurai durée  combien de jours en plus ,nous étions avec elle matin et soir .aujourd"hui je me suis inscrite  à  l'association mourrir dans la dignité avec ma soeur, car je ne veux pas vivre celà nous sommes au 21siécles et nous avons soit disant les moyens de ne pas faire souffrir les individus,  cela est loin d'être là réalité et pratiqué

Votez pour ce commentaire: 

Donner la mort ,est-ce le

Portrait de ynonot

Donner la mort ,est-ce le rôle d'un médecin soignant? Oui il y a la souffrance mais aussi les soins paliatifs en réponse. Les molécules utilisées rapprochent vraissemblablement du dernier souffle. Alors l'euthasie est un fait non reconnu mais une réalité. Bien sûr il y a aussi l' acharnement pour maintenir le corps en état végétatif. Dans ce cas, si le cerveau est endommagé d'une manière irréversible, suspendre ce maintien peut-il être considéré comme un acte d'euthanasie?

Votez pour ce commentaire: 

la france dans tous les

Portrait de 6maya9

Il n'y à pas de probléme il n'y à que des solutions

la france dans tous les domaines a plus de cinquante ans de retard si ce n'est plus,ce genre (d'avançé) ne verra pas le jour,on est trop coincés.

Votez pour ce commentaire: 

D'abord un choix prealable de

Portrait de Yvanovitch33

D'abord un choix prealable de la personne si elle est lucide . Un encadrement  strict par la loi.  Pas la famille ,pas le docteur de famille qui pourrons tout de même être consulté  .Au contraire un homme de loi un docteur et  une  personne inconnu.

Votez pour ce commentaire: 

Bonjour, Pour ma part, j'ai

Portrait de labaronne

Bonjour,

Pour ma part, j'ai 63 ans et souhaiterai pouvoir partir au moment où je le souhaite, et si je ne suis plus apte, j'ai donné des instructions à ma famille pour qu'il fasse le nécessaire. Cela me tranquillise de savoir que je ne resterai pas un légume pendant des mois et des années. De plus ils nous bassinent sans arrêt avec le déficit de la S.S. et bien moi je  ferai faire des économies. La seule chose importante, que la personne face un écrit ou testament en spécifiant ce qu'elle souhaite en cas de maladie grave. Vive la vieillesse mais dans de bonnes conditions. Bien sur comme d'habitude nos politiques sont frileux, pourquoi ne pas faire un référendum. Le 3/4 du temps se sont de vieux croutons, laissons la place aux jeunes, il faut leur faire confiance.

 

Votez pour ce commentaire: 

Bonsoir Oui et oui à

Portrait de krina

 Bonsoir

Oui et oui à 100%

Dites vous bien qu'un jour on y viendra, mais comme d'habitude la France sera parmi les derniers

Une loi bien étudié pour éviter les dérives

C'est la personne concernée qui choisi l'euthanasie et personnes d'autres ni famille, médecin etc.

Pour moi c'est ma liberté ultime de mourir dignement, paisiblement et sans souffrances.

Je n'oblige personne à le faire mais qu'on me laisse le choix.

En ce qui me concerne, ça fait longtemps que j'ai décider d'aller en Suisse au cas ou

Je trouve ça triste d'être obliger d'aller mourir à l'étranger, alors que l'on pourrait le faire chez soi

Il y a quelques mois j'ai vécu le départ douloureux de mon mari suite à une longue maladie

Alors qu'il était agonisant, les médecins l'obligeaient faire des prises de sang et des examens complémentaires, ils n'en voulait plus ils leurs disait  "laissez moi je vais mourir" il est mort 3 jours après

Ou est la liberté!!!  Les soignants disposent de votre corps puisque vous ne pouvez plus vous défendre

J'éprouve de la haine pour ce qu'il à vécu et ce qu'il a enduré.

Les soins palliatifs, mais vous me faites pleurer

 

Krina

 

Votez pour ce commentaire: 

Je suis pour l'euthanasie ;

Portrait de Bretagnenord

Je suis pour l'euthanasie ; j'ai des enfants et des petits-enfants et je ne voudrais pour rien au monde qu'ils me voient,à cause d'une maladie, accident, devenir un poids pour eux, car si je devenais inconsciente de mon état, eux souffriraient. VIVRE c'est merveilleux, mais finir sur un lit d'hôpital avec des traitements inutiles, NON. Il faut malheureusement l'avoir vécu pour le comprendre.

L'acharnement des médecins à n'importe quel prix, NON - Nous sommes des êtres humains ; toute notre vie nous avons été soumis à des obligations, alors qu'on nous laisse choisir notre MORT. Je constate qu'il y a beaucoup d'hypocrisie chez nos politiques quels qu'ils soient.

Votez pour ce commentaire: 

Je pense que Mickael a

Portrait de Mylord

Oiseau de nuit libre et disponible

Je pense que Mickael a admirablement developpé le sujet, mieux que je l'ai fait en 1961 au bac ou le theme en phylo etait le cas de conscience et comme exemple precis j'ai choisi de disserté sur ce sujet en expliquant pourquoi deja a l'epoque j'etais pour . il serait temps que la france rejoigne nos voisins européens et adoptent une loie similaire .

Votez pour ce commentaire: 

D'où sortent encore ces 60%

Portrait de Phioui

D'où sortent encore ces 60% d'avis contraires à l'euthanasie ????   Manipulation, dans ce domaine là aussi  !!!!   Ce n'est pas nouveau, mais ça exaspère  beaucoup !!!!   

Je partage complètement l'analyse de Mikael  2012.   Notre vie n'appartient qu'à chacun d'entre nous. Liberté, liberté chérie de pouvoir décider  et prévoir du moment de notre départ dans la dignité .Il est vrai que l'état de "légume" d'une personne permet à beaucoup de bien en vivre !!!  Connaissez-vous par exemple, entre autre choses nécessaires dans cet état là,  le prix de couches et d'alèzes pour adulte ???  Allez voir quelles sont les conditions de vie dans les hopitaux ou établissements de long séjour, sans évoquer l'odeur pestilentielle qui y règne ...La pénurie de personnel infirmier, qui n'est là que pour la technique : l'humain ne leur est plus permis : budget, budget !!!...Les malades (ou les personnes âgées) dépendant(e)s qui ne veulent plus continuer,  survivent malgré eux, à la souffrance, à l'absence de futur, l'absence d'amour pour la majorité, le plafond à regarder, la solitude, la tristesse, et personne pour accepter et réaliser leur volonté.....Finir dans les couches, avec la conscience qui s'émiette jour après jour : quelle merveille !!! Grande question : J'ai été élevée dans la religion catholique :Dieu, qui n'est que bonté, se réjouit-il de la souffrance d'autrui  ???? Je ne permets à personne de décider à ma place de ce que je veux faire de ma vie !!!!  Et je ne veux pas imposer à ceux que j'aime la personne que je ne serais plus ....  Un énorme "OUI" à l'euthanasie !!! Que cette loi soit enfin votée rapidement  t!!!   Elle devrait MËME faire partie du progamme à la future présidence.... .

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité