Invitée sur le plateau de Champs-Elysées en 1986, la jeune Whitney Houston découvre de plein fouet le romantisme et le charme à la française de Serge Gainsbourg. Echange culte.

Publicité

Le début d'une carrière et les émissions promo peuvent souvent réserver bien des surprises. C'est ainsi que la jeune Whitney Houston, 23 printemps à l'époque, a eu le privilège de goûter à la séduction toute en retenue de Serge Gainsbourg. Grand séducteur, amoureux des femmes et des chanteuses pour lesquelles il a plus d'une fois fait parler ses talents d'auteur-compositeur de génie, le beau Serge laisse échapper une avance qui, bien que formulée dans la langue de Shakespeare, n'en demeure pas moins fleurie. Une drague frontale qui laisse Whitney Houston plus amusée que véritablement choquée. Passer après Brigitte, Jane, Juliette ou Catherine, c'est vrai qu'on a connu pire. Voir la vidéo ci-dessous.

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

1 commentaire

Pas brillant le bonhomme, les

Portrait de SYRIUS-RÂ

 SIRIUS

 Pas brillant le bonhomme,

les seules conquettes que l'on peut lui atribuer (et encore il aurait fallus être la, et vérifier)

pour la plupart,

intérésser à le piller, ou,droguée,alcoolique,paumée,ou aveugle.

triste parcour...

Votez pour ce commentaire: 

Publicité