Le Tribunal de grande instance de Paris a décidé de mettre en examen le dessinateur Charb et le PDG de France télévisions, Rémy Pflimlin, suite aux caricatures de Marine Le Pen dans l'émission de Laurent Ruquier. Ce dernier pourrait prochainement être soumis au même arbitrage.

Samedi 5 novembre 2011, dans son émission "On n'est pas couché", Laurent Ruquier présente un livre de Jean-Louis Beaucarnot (Le tout-politique) consacré aux origines des politiciens.L'animateur parodie, entre autres, l'arbre généalogique de Marine Le Pen, sous la forme d'une croix gammée, et montre un dessin de Charlie Hebdo comparant (sous forme d'une fausse affiche ce campagne) la chef du FN à une déjection.

Cinq jours plus tard, Marine Le Pen annonce qu'elle porte plainte pour "injures"."Sous couvert d'humour, Laurent Ruquier accuse régulièrement d'antisémitisme Marine Le Pen sans contradiction, puisqu'il a fait le choix de ne pas l'inviter", avait alors déclaré son avocat dans la foulée.

Publicité
Hier, le Tribunal de grande instance de Paris a décidé de mettre en examen l'auteur du dessin, Charb de Charlie Hebdo, ainsi que le PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin, en sa qualité de directeur de la publication. Laurent Ruquier, qui n'a pas encore été entendu par le juge, devrait lui aussi subir le même arbitrage. Ensemble, ils devront répondre de "complicité d'injure publique envers un particulier".

Habituée des prétoires, Marine Le Pen menaçait récemment d'attaquer Madonna en justice, après avoir déjà porté plainte contre diverses personnalités publiques. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité