Marc Lièvremont, ancien entraîneur de l'équipe nationale de rugby, publie le 9 février prochain son livre-confession. Il revient notamment sur une conversation téléphonique avec Nicolas Sarkozy au cours de laquelle il aurait supplié le président de ne pas le nommer secrétaire d'Etat chargé des Sports. Tous les détails avec Planet.fr.

Remplacé au poste d'entraîneur de l'équipe de France de ruby par Philippe Saint-André depuis le début de l'année, Marc Lièvremont s'apprête à publier un livre-confession Cadrages et débordements, disponible le 9 février prochain.

Au fil des pages, Marc Lièvremont ne révèle aucun scoop, mais raconte tout de même certaines anecdotes croustillantes, qui se sont notamment passées lors de la dernière Coupe du monde, en Nouvelle-Zélande.

"J'ai jubilé à travers vous"C'est ainsi qu'il en vient à raconter sa conversation téléphonique avec Nicolas Sarkozy après le quart de finale remporté contre l'Angleterre. Le président lui aurait dit "regarder tous ses matches avec son épouse".

Nicolas Sarkozy aurait aussi ajouté : "Vous savez, Marc, je dois être l'homme le plus décrié de la sphère médiatique. Alors, je peux comprendre ce que vous avez vécu et j'ai apprécié la manière dont vous vous êtes battu. A dire vrai, j'ai même jubilé à travers vous lorsque vous en avez remis certains à leur place".

"Vous feriez une excellente personnalité politique"Marc Lèvrement raconte qu'il aurait ensuite poursuivi en déclarant avoir "une requête à vous formuler [...] Voilà : quoi qu'il arrive au bout de cette compétition, j'aimerais que vous me fassiez la promesse de ne pas me nommer secrétaire d'Etat aux Sports..."

Publicité
Le président aurait alors répondu en riant que c'était "tant mieux. Ca me fera un candidat de moins ! Mais vous feriez pourtant une excellente personnalité politique... J'ai besoin d'homme de conviction et de courage."

Nicolas Sarkozy © European People's Party / Wikimédia CommonsMarc Lièvremont © MaxPPP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :