Longtemps restée dans l'ombre, Nafissatou Diallo n'en finit plus de se montrer désormais dans les médias. Le lendemain de son interrogatoire par le procureur de New York, la jeune femme de ménage qui accuse DSK, a tenu une conférence de presse en soutien pour toutes les femmes opprimées.

Trois minutes. C'est le temps pendant lequel Nafissatou Diallo s'est exprimée devant les caméras des journalistes, le 28 juillet dernier. Elle explique qu'elle "ne veut pas que ce qui [lui] est arrivé arrive à d'autres femmes". Elle ajoute qu'elle veut "être courageuse pour toutes les femmes du monde" qui subiraient le même genre d'attaques.

Publicité
Puis, elle parle de sa fille : "Avec ma fille, je pleure tous les jours [...] Nous n'arrivons pas à trouver le sommeil". Elle précise que : "beaucoup de choses que l'on dit sur moi ne sont pas vraies". La jeune femme, plus réservée que lors de son interview à la télévision américaine, n'a répondu à aucune question des journaistes.

Son avocat, Kenneth Thompson a, de son côté, déclaré : "Nous prenons positions pour toutes les femmes qui ont été victimes d'agressions sexuelles autour de la planète".

 

© capture d'écran

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité