La dernière conversation avec le forcené date de la veille à 22h45. Mohamed Merah annonçait aux policiers qu'il ne se rendrait pas. Le lendemain matin, après une nuit tendue où des explosions ont retenti, les hommes du RAID pénètrent l'appartement du tueur à 11h10.