Il ne s'agirait plus que d'une question de jours, voire d'heures. Michèle Alliot-Marie devrait vraisemblablement quitter le ministère des Affaires étrangères avant la fin du week-end, ou lundi au plus tard. Son remplaçant ? L'actuel ministre de la Défense, Alain Juppé.

Après des rumeurs incessantes depuis plusieurs semaines, les spécialistes politiques s'accordent à dire que Michèle Alliot-Marie devrait être remplacée dans les plus brefs délais. La ministre des Affaires étrangères est très critiquée ces derniers temps pour ses récentes vacances tunisiennes, lors desquelles elle aurait entretenu des relations trop "amicales" avec le pouvoir local, alors que la révolution du jasmin prenait forme.

Michèle Alliot-Marie et Nicolas Sarkozy se sont rencontrés jeudi, officiellement pour discuter d'affaires étrangères. Mais depuis, les rumeurs se feraient encore plus intenses. Au sein même du gouvernement , cela semble acquis.

Le journal Le Monde aurait reçu les confidences d'un ministre assurant que "ce sera ce week-end ou lundi, avant la rentrée parlementaire. Les sondages sont terribles, c'est la preuve que c'est elle le problème". Un autre aurait déclaré que le président de la République lui aurait "dit qu'il voulait s'en séparer".

"Si elle part, je pars"Lorsque Michèle Alliot-Marie quittera le gouvernement, ce dont elle s'est défendue vendredi matin sur France Info, elle pourrait être remplacée par Alain Juppé, actuel ministre de la Défense. Pour reprendre le poste de chef des armées, on évoque Gérard Longuet, actuel président du groupe UMP au Sénat. Et pour le remplacer au Sénat, on annonce Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille. Un autre nom circule également. Selon Le Télégramme, lors de leur déjeuner du 24 février à l'Elysée, Nicolas Sarkozy aurait proposé le poste de ministre des Affaires étrangères à Dominique de Villepin.

Publicité
Reste tout de même une question : Patrick Ollier, ministre en charge des Relations avec le Parlement, mais également conjoint de Michèle Alliot-Marie, sera-t-il lui aussi écarté ? En effet, il accompagnait la ministre des Affaires étrangères lors de ses vacances en Tunisie. Quoi qu'il en soit, il semble déjà avoir pris une décision : Patrick Ollier aurait confié aux journalistes du Journal du Dimanche que "si elle part, je pars".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité