Nous sommes au début de l’automne, pourtant, et vous l’avez sans doute remarqué, il fait beau et chaud. Planet.fr a voulu avoir des explications sur ce beau temps inhabituel, alors que nous avons eu droit à un mois d’août pluvieux. Voici les réponses de François Dausse, prévisionniste pour Météo France.

Depuis le début de la semaine, la météo est plutôt clémente en France. Mercredi, Météo France annonçait même 27 degrés pour la région parisienne. Pourtant nous sommes presque au mois d’octobre. Comment expliquer cette vague de chaleur ?

Jusqu’à quand va durer le beau temps ?

“Le beau temps va durer encore cinq jours jusqu’à dimanche, ou même, lundi,” annonce François Dausse, prévisionniste pour Météo France.  Après, le temps sera “plus perturbé”, avec de la pluie sur le nord et peut-être dans le sud.

Pour le moment, “les températures frôlent les records”, affirme le prévisionniste avant d’annoncer un record de chaleur pour le premier octobre, dans le nord-ouest “aux alentours de 27-28 degrés, comme à Rennes par exemple” en précisant  “mais ce sera moins pour Brest...”

 

Pourquoi cette vague de chaleur au début de l’automne ?  

Selon François Dausse, il y aurait une masse d’air chaud bloquée au dessus de la France. “A cette période de l’année, les dépressions ne sont pas assez fortes pour balayer l’air chaud qui restera sur la France pour cinq jours”. Cette “pression importante” occasionne des températures qui sont en moyenne de huit à dix degrés au dessus des normales saisonnières !  

Peut-on expliquer le beau temps de cette semaine comme une “compensation” du mauvais temps du mois d’août ?  

Pour François Dausse, il n’y a “pas de relation” entre le mauvais temps du mois d’août et l’été indien que nous connaissons. “On peut parler de compensation à un niveau géographique, pour deux endroits de la planète à un même moment. Par exemple, s’il fait chaud et sec sur un continent, il fera froid dans un autre. Mais il n’y a pas de compensation de climat d’un mois à l’autre dans un même lieu,” explique-t-il.

Un phénomène qui se produit “tous les 10 ou 15 ans”

Publicité
 Cette situation n’est pas sans précédent puisque, selon notre prévisionniste, ces températures rappellent celles de septembre 1985 et de 1997, où l’automne a été chaud et sec. “C'est une situation qui se produit tous les 10 ou 15 ans,” conclut le prévisionniste.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité