Que pense Manuel Valls du fait d'être comparé à l'un de ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy ? Loin d'être gêné, le ministre de l'Intérieur semble même prendre cela comme un compliment. Planet.fr vous donne les détails. 

Interrogé par l'hebdomadaire Le Point sur le fait d'être comparé à l'un de ses prédécesseurs les plus connus, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls répond "Cela ne me gêne pas si c’est une référence à son énergie et à sa combativité". Le ministre de l'Intérieur précise tout de même que "la comparaison s'arrête là". 

"Il hystérise la société […] quand moi je veux mettre de l’apaisement" ajoute-t-il. 

A droite, ses soutiens sont nombreux, à tel point que Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail, a affirmé : "Valls? C'est Sarkozy sans le son".  

Publicité
Une situation qui gêne la gauche, à tel point qu'un élu du PS, Razzy Hammadi, a été obligé de préciser au micro de France Inter : "il n'est pas de droite Manuel Valls, il est de gauche, il est socialiste".  

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :