Mercredi dernier, l’ancien ministre de l’Intérieur, en ballotage défavorable dans sa circonscription de Boulogne-Billancourt, a été aperçu tout sourire à la pêche aux voix, devant une boucherie hallal d’un marché local. Décryptage d’une opération de la dernière chance sous forme de retournement de veste.

La fausse joie

A en croire ce cliché, Claude Guéant respire le bonheur et se promène pépère au marché couvert de Boulogne-Billancourt en compagnie de sa suppléante Christine Lavarde. Mais ce sourire crispé - qui lui fait un peu la même tête que Jacques Vergès, soit dit en passant - cache bien des interrogations.

Pris en sandwich entre le dissident UMP Thierry Solère et Martine Even pour le PS, Claude Guéant est loin d’être serein quant à l’issue du second tour des Législatives de la 9ème circonscription des Hauts de Seine. Thierry Solère n’a d’ailleurs pas pu s’empêcher de lui lancer un petit pic en déclarant : "C’est moins gênant d’avoir le soutien de gens qui ont voté Hollande que de Marine Le Pen." BAM (et merci Nadine).

La viande hallal

On dirait un détournement d’image, mais non, la boucherie musulmane en second plan est bien réelle. L’ancien ministre de l’Intérieur espère-t-il nous faire oublier les propos polémiques qu’il a tenus sur la viande hallal dans les cantines, durant la campagne de Nicolas Sarkozy ? Claude Guéant joue-t-il à l’amnésique pour faire copain-copain avec le boucher égorgeur d’agneau ?

Pour vous rafraîchir la mémoire et ne pas tomber dans la sensiblerie, voici noir sur blanc un extrait de son discours, lors d’un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy près de Nancy, il y a tout juste trois mois. "Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la présence de nourriture hallal dans les cantines". Pour la vidéo, c’est par ici.

Le parachutage

Délicatement déposé par une cigogne dans les Hauts de Seine, Claude Guéant n’aurait pu rêver d’un meilleur parachute doré. Dans cette circonscription traditionnellement très à droite, l’ancien ministre pensait qu’on lui déroulerait le tapis rouge à son arrivée…

Publicité
Mais il n’en est rien : les habitants de Boulogne et ses environs jugent Claude Guéant trop droitier et n’en veulent pas dans leur quartier. S’il est en tête au premier tour avec 30,41% des suffrages, il reste suivi de très près par le dissident de droite qui a obtenu 26,89 % des voix et la candidate socialiste qui comptabilise 22,14% des votes. Pas si sûr donc, qu’il puisse poser son séant à l’Assemblée, le 26 juin prochain.

Elections législatives : découvrez les résultats dans votre ville et circonscription

© AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :