La disparition de l’ex-Première dame de France, Danielle Mitterrand, a suscité de nombreux émois, dont ceux de l’Elysée. Un hommage en toutes lettres… mal écrites.

Le journal l’Express a corrigé hier la copie de l’Elysée. L’hommage de la présidence de la République à Danielle Mitterrand, décédée mardi, comprend pas moins de six fautes d’orthographe. Dans son communiqué officiel, Nicolas Sarkozy présente d’abord ses condoléances aux "petits enfants" (sans trait d’union) de l’ex-Première dame de France, ainsi qu’à   "l’ensemble sa famille" (en oubliant cette fois la préposition "de" entre deux mots).

Les autres fautes concernent les accords : "une femme qui n'abdiqua jamais ses valeurs et poursuivi (prend un T à la fin) jusqu'au bout de ses forces les combats qu'elle jugeait justes. (...) jamais, ni l'épreuve, ni la victoire ne la firent dévier du chemin qu'elle s'était tracée" (le verbe tracer ne prend pas de E ici). De même : "elle su (prend un T à la fin) faire preuve d'une indépendance d'esprit, d'une volonté et d'une dignité exceptionnelle" (exceptionnelle doit s’écrire ici au pluriel).

Pour conclure, il aurait sans doute mieux valu prononcer cet hommage plutôt que de le publier. Au moins les fautes seraient passées inaperçues... 

Publicité

A lire aussi :

Visite virtuelle de l'Elysée

Tentative d'escroquerie à l'Elysée : l'etat a failli perdre 2 millions d'euros

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :