Sans que l’on s’en rende compte, les robots sont de plus en plus utilisés au quotidien. Selon une étude, ils seront la cause de la disparition de 42% des emplois en France d’ici 2025.

D’après une récente étude menée par des chercheurs de l’Université d’Oxford, 35% des emplois actuels au Royaume-Uni seraient menacés d’extinction par les robots d’ici les vingt prochaines années. Pour la France, il s’agirait de 42% des emplois selon une étude du cabinet Roland Berge publiée fin 2014 dans le Journal du Dimanche. Le développement des machines et de l’intelligence artificielle risque donc de venir prochainement bouleverser notre quotidien.

A lire aussi - 16% des emplois américains seront remplacés par des robots d’ici 2025

Pour le blogueur et spécialiste des nouvelles technologies Thierry Crouzet, la révolution est déjà en marche. "Les robots et l’intelligence artificielle se développent à une vitesse monstrueuse, explique-t-il à Planet.fr. Il faut accepter l’idée que le travail tel qu’on le conçoit aujourd’hui appartient au passé." D’après lui, certains métiers n’ont déjà plus lieu d’être. "Le fait qu’il y ait encore des caissiers au supermarché est absurde, assure-t-il. Environ 80% des emplois administratifs seront également à terme remplacés par les machines."

Les professions intellectuelles sont également menacées

En effet, les tâches pénibles et répétitives sont déjà de plus en plus automatisées. Mais nouveauté : les professions intellectuelles sont également menacées. Ainsi, le site Internet du Monde a fait appel à un robot-rédacteur pour couvrir la soirée électorale du premier tour des élections départementales en mars dernier. Ce dernier a écrit près de 36 000 petits articles pour donner les résultats dans chaque canton. Les métiers de la finance ou de la médecine sont également concernés. Les robots-chirurgiens sont, par exemple, de plus en plus utilisés dans les opérations du cœur car ils sont plus précis qu’un chirurgien classique et occasionnent moins de risques d’infections.

Toutefois, certains métiers semblent à l’abri. C’est le cas des professions artistiques. En effet, il est difficile d’imaginer son chanteur préféré remplacer par un robot. Pourtant, même si le public ne semble pas encore très réceptif à cette idée, l’art robotique connaît une véritable mutation. Des robots-chanteurs et des robots-peintres ont ainsi récemment été exposés à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris.

"On ne s’imagine pas encore qu’un robot puisse s’occuper d’enfants"

"Les métiers à haute valeurs humaine seront moins impactés, prédit également Thierry Crouzet. On ne s’imagine pas encore qu’un robot puisse s’occuper d’enfants ou de personnes âgées."

Publicité
A partir du travail des scientifiques de l’université d’Oxford, la BBC a créé une application afin que chacun puisse évaluer le risque de voir son métier bientôt disparaître. Pour réaliser le test (en anglais), cliquez ici.

En vidéo sur le même thème - Un couple de robots enseigne l’art du tango !