Harcèlement au lapin, annexion illégale de la Louisiane... Les tribunaux sont parfois confrontés à des motifs d'accusations surprenants. Si les plaintes ne sont pas toujours recevables, les procédures n'en restent pas moins insolites. Florilège.

Juré à son propre procès

Statistiquement, c'est rarissime. Un homme, accusé d'homicide volontaire à Aix-en-Provence, devait comparaître en 2008 devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône. Quelques jours plus tôt, il avait reçu une convocation pour être juré d'assises lors de cette même session.  

Publicité
"Se condamnera-t-il ? Se déclarera-t-il innocent ?" ironise le site La Provence qui relaie l'information. Comme on ne peut être juge et partie à la fois, l'accusé-juré a été récusé, et son procès reporté.