Un rapport sénatorial envisage d'appliquer la redevance audiovisuelle aux possesseurs d'ordinateurs. Pourquoi cette mesure et quand serait-elle appliquée ? Réponses.

Les ordinateurs bientôt soumis à la redevance audiovisuelle ?

Pour compenser la suppression totale de la publicité sur France Télévisions, un rapport sénatorial évoque la possibilité d'élargir l'assiette de la redevance audiovisuelle aux ordinateurs et aux résidences secondaires.

Jusqu'alors, le manque de revenus dû à l'abandon de la publicité après 20 heures sur France Télévisions était compensé par une taxe imposée aux groupes de télécommunication. Mais cette taxe est contestée par les Institutions Européennes. Il fallait donc réfléchir à d'autres pistes de financement.

Les sénateurs auteurs du rapport Claude Belot (UMP) et Catherine Morin-Desailly (UC) estiment que "la redevance doit constituer l'outil de financement majeur de France Télévisions". Le groupe télévisuel devant définitivement perdre ses revenus publicitaires en 2012, c'est donc dès cette date que les ordinateurs et les résidences secondaires pourraient être soumis à la redevance audiovisuelle.

Publicité
Selon le rapport, "il s'agirait de revenir sur la suppression de la redevance pour les résidences secondaires, ce qui rapporterait 200 millions" d'euros par an, et d'y ajouter une redevance sur les ordinateurs, pour 20 millions d'euros par an, soit un total de 220 millions d'euros par an.

Cependant, si la publicité était conservée en journée, ce que réclament certains, la redevance audiovisuelle ne s'élargirait alors qu'aux ordinateurs, épargnant les résidences secondaires.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité