La société de production Telfrance vient de créer un feuilleton interactif sur le portail plusbellelalife.fr. Véritable monde virtuel qui s'inscrit dans la continuité des aventures du petit écran.

Le monde virtuel de Plus belle la vie

''Plus belle la vie'', désormais c'est aussi un monde virtuel et ça s'appelle Plus belle la life. La mise en route est simple. Il faut créer son compte, concevoir son avatar. L'aventure peut alors commencer.

Le principe est le même que celui de la sérié télévisée. Les épisodes se déroulent avec des intrigues et mélangent les genres (drame, suspense, comédie...).

Le jeu en ligne est proposé en épisodes, eux-mêmes découpés en plusieurs chapitres. Il met en scène l'univers du Mistral (le quartier imaginaire de la série). Les "accros" de la série peuvent choisir leur personnage, visualiser des carnets secrets, participer à des concours, etc. Cette version en ligne a coûté "150 000 à 300 000 euros" précise José Sanchis, directeur général de Lexis Numérique.

Le jeu reprend l'univers de la série TV. L'internaute peut ramasser des objets, discuter avec les autres personnages par le biais de bulles de dialogues. Le jeu interactif a été conçu par le studio de développement Lexis Numérique. Ce dernier y a développé une profondeur de champ non négligeable qui donne une impression d'image en trois dimensions.

Les internautes devront payer. Un premier épisode est d'ores et déjà disponible en ligne. Cependant pour accéder à la suite, il faut débourser 30 mistrals (monnaie virtuelle du jeu), soit un peu plus de 3 euros. Un nouveau chapitre sera mis en ligne tous les 15 jours. Telfrance proposera même un épisode inédit tous les mois pour un prix encore méconnu.

Publicité
''Plus belle la vie'', c'est un feuilleton télévisé français mettant en scène le quotidien des habitants d'un quartier imaginaire de Marseille, le Mistral. Il est diffusé du lundi au vendredi en access prime-time sur France 3 depuis le 30 août 2004. Le 11 juillet 2008, grâce à son succès, la série dépasse le millier d'épisodes, cas unique dans l'histoire de la télévision française.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :