Il a tué, violé et mangé une jeune étudiante avant de tenter d’en cacher les restes. Un acte qu’il ne regrette pas à ce jour. Pourtant, l’auteur de ce crime, Issei Sagawa, est un homme libre en plus d’être une véritable star dans son pays natal, le Japon. Voici l’effroyable histoire de celui que l’on surnomme "le cannibale japonais".

 Issei Sagawa : un étudiant pas comme les autres

Nous sommes en 1981, Issei Sagawa est un étudiant japonais de 32 ans, venu effectuer sa thèse à l’université de la Sorbonne, où il étudie la littérature. Le jeune homme est solitaire et effacé. Petit et faible, il mesure 1m52 et pèse seulement 35 kilos à cause de sa naissance prématurée et d’une encéphalite contractée dans son enfance.

 

Son attirance pour les femmes de type occidental le mène à se lier avec une autre étudiante de son université. Une jeune hollandaise de 25 ans, Renée Hartevelt.

 

Ce que personne ne sait, c’est que ce fils de riche industriel japonais nourrit depuis l’enfance un étrange fantasme, celui de manger les fesses d’une femme…

Son rêve deviendra réalité un soir de juin 1981.

 

Crédit photo : ©MaxPPP

Publicité