Georges Papandréou a renoncé ce vendredi à son projet de référendum. Une idée contestée dès le départ par l'Union européenne.

Le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, a officiellement annoncé aux représentants de la zone euro, la décision de la Grèce de "ne pas organiser le référendum" qu'elle avait prévu sur le plan européen de sortie de crise. Dans un communiqué, il a aussi souligné que le gouvernement briguerait vendredi soir la confiance "pour obtenir le plus grand consensus possible" politique "avec la formation d'un gouvernement en ce sens". 

Publicité
Une décision qui survient suite aux nombreux avertissements lancés par l’UE. Ce matin, le ministre des Affaires européennes, Jean Leonetti, a mis en garde la Grèce, sur Europe 1 : "elle serait exclue (la Grèce) de la zone euro mais aussi de l'Union européenne si elle n'acceptait pas le plan décidé par les Etats européens le 27 octobre pour essayer de résoudre la crise de la dette.

  © wikimedia S. Solberg J.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :