Actualités
Publicité

L'argot du sexe : les expressions coquines

Réagissez ! - 3 commentaires

Il existe mille et une façons de parler de sexe... Classiques ou délirantes, osées ou poétiques, flatteuses ou moqueuses, mais toujours savoureuses : voici les perles de l'argot du sexe !

argot sexe

argot sexe

Publicité

1. Le sexe masculin

Comme l'a si bien chanté Pierre Perret dans son célèbre ''Zizi'', nous allons "planter le décor de l'appareil masculin d'abord"... mais nous allons nous consacrer au "petit chose" en laissant pour l'instant de côté les "deux orphelines".

Les mots ne manquent pas pour désigner le pénis, ou la verge (sachez que le terme "phallus" est exclusivement réservé au pénis en érection) : outre les surnoms affectueux dont la gent masculine affuble son membre viril ("Popaul", ou le "petit frère"...), n'importe quel outil ou instrument peut faire l'affaire (bâton, gourdin, barre - c'est d'ailleurs l'origine du vieux terme "vit" -, voire manivelle...), sans parler des fruits et légumes pour peu qu'ils soient allongés (banane, poireau, asperge...).
Du côté des animaux, difficile d'échapper aux serpents, anguilles et autres (voire, pour les plus tristes, asticots).
Parmi les vocables familiers les plus courants, difficile de passer sous silence le "dard" ou le "braquemard" (du nom d'une épée courte et large...).

Voici quelques expressions imagées inspirées de ce répertoire :
- le concombre galant ; l'asperge d'édredon
- l'andouille à col roulé
- le bâton de chair ; le bâton à un bout ; le bâton qui rend fou
- la flûte de pan-pan ; la flûte à un trou
- la béquille, la manivelle du sapeur, le marteau à boules, la seringue à perruque...

Les cocardiers préfèreront sans doute parler de leur "coq hardi", les poètes de "l'herbe qui croît dans la main", les littéraires du "bonheur des dames", les philosophes du "roseau bandant"...

Je souscris à la newsletter planet À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publicité

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Planet

3 commentaires

une méchante plaisanterie ...

Portrait de truan-le

hana wa sakura gi hito wa bushi

 une méchante plaisanterie ... prétendait qu'une gynécologue ... lasséet de voir des "cons" de femmes avait décidé d'examiner des "cons d'hommes" (pas des condoms) et avait trouvé la solution en entrant en politique .... le parti était optionnel quand on racontait l'histoire ... mais la seule gynéco entrée à l'époque dans l'équipe des "quadras" était une lyonnaise ... au RPR 

Votez pour ce commentaire: 

Quand on regarde sur la télé

Portrait de truan-le

hana wa sakura gi hito wa bushi

Quand on regarde sur la télé des nunuches genre Davant ou Belhac utiliser des expressions qu'elles croient "jeunes" ... quelle rigolade ... comme lorsque la petite Galle chantait en faisant "l'innocente" les sucettes d'Annie ... même Pagny auquel une de ces sottes demandait "vous avez la banane" a du se retenir d'éclater de rire ... il a certainement été obligé de se réfugier mentalement sur " la banane du rocker" ...   

 

Votez pour ce commentaire: 

il y en a beaucoup, il doit y

Portrait de lerital21

kiki

il y en a beaucoup, il doit y en avoir d'autres!

Votez pour ce commentaire: