Marie-Célie Guillaume, ancienne collaboratrice de Patrick Devedjian et auteur d'un livre sur les Sarkozy qui fait scandale, revient sur la polémique qu'elle a créée et livre une nouvelle anecdote concernant le fils de l'ancien président. Les détails.

Marie-Célie Guillaume crée la polémique avec son livre Le Monarque, son fils, son fief dans lequel elle raconte les dessous de la politique dans le département des Hauts-de-Seine. Dans le livre, l'ancienne directrice de cabinet de Patrick Devedjian égratigne sérieusement l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, qui tient le rôle du monarque.

Dans le Nouvel Observateur publié ce jeudi, Marie-Célie Guillaume revient sur les anecdotes qui constituent son livre, notamment sur celle qui relate l'épisode où le "monarque" demande une fellation à une élue avant un discours. Patrick Balkany, député des Hauts-de-Seine, avait d'ailleurs estimé qu'il s'agissait d'une "situation invraisemblable" lorsqu'il avait été invité à réagir le 25 juin dernier sur le plateau du Grand Journal de Canal+.

"Arrivent deux jolies blondes qui avaient rendez-vous avec lui"Marie-Célie Guillaume réaffirme pourtant au Nouvel Observateur que "la scène existe, mais c'est universel". Et, revenant sur les envies sexuelles de l'ancien président, l'ancienne directrice de cabinet de Patrick Devedjian raconte une nouvelle anecdote, qui n'apparait pas dans son livre.

Publicité
Elle raconte ainsi qu'avec Jean Sarkozy, "un jour, on était dans le hall du conseil général et arrivent deux jolies blondes qui avaient rendez-vous avec lui. Je lui dis bêtement : 'Dis-donc, Jean, tu t'emmerdes pas !' Il me regarde d'un air scandalisé : 'Pourquoi tu dis ça ? Je n'ai pas hérité de toutes les tares paternelles !'"

© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :