Sitôt publiée dans Libération mardi matin, la lettre de François Hollande aux Français a été détournée sur internet par l'UMP. Non sans humour…

 

"Le reniement, c'est maintenant". L'affiche, postée sur internet, répond du tac au tac à l'adresse de François Hollande aux Français, publiée mardi dans Libération et intitulée "le changement, c'est maintenant".  

Piquante, la parodie commence mot pour mot comme l'original… à quelques détails près : "je suis candidat à l'élection présidentielle pour redonner à la gauche l'espoir qu'elle a perdu après la débandade de DSK." 

Le texte n'est pas moins tendre lorsqu'il conclut plus loin, en référence au titre original (le changement, c'est maintenant) : "Après la teinture, le régime et les lunettes, je dois décidément continuer à changer."

Pris d'assaut par l'UMP

"Le nom de domaine a été acheté dès hier soir par l'UMP car François Hollande et ses équipes ont juste oublié de sécuriser le slogan sur Internet", s'est félicité un cadre du parti majoritaire dans Les Inrocks.com.

Le site affirme que la consigne aurait été donnée à la direction de l'UMP de mitrailler jour et nuit le candidat socialiste, toujours en tête des sondages à quatre mois du premier tour de la présidentielle. Et dont le projet, encore flou selon ses opposants, ne pourrait être décortiqué dans ses détails. 

Réaction de Libération

Publicité
Dans la foulée, Libération a publié sur son site une vidéo pour justifier la tribune accordée à François Hollande ce mardi 3 décembre. Nicolas Demorand, patron du quotidien, y explique ce choix : " Dans les semaines à venir, d'autres candidats auront droit à la Une de Libération... " 
 

 

A lire aussi :  La résolution 2012 de François Hollande dans Libé : devenir président

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :