Afin d'éviter de payer de forts dommages et intérêts pour avoir tué un homme dans un accident de voiture alors qu'il était ivre, un américain a décidé d'adopter sa femme pour lui transmettre une part de sa fortune. Les détails et d'autres faits divers insolites de cette fin de semaine avec Planet.fr.

Le 12 février 2012, John Goodman, riche homme d'affaire américain vivant en Floride, prend le volant alors qu'il est en état d'ivresse. Alors qu'il aurait dû s'arrêter à un croisement, il continue de rouler et percute la voiture de Scott Patrick Wilson, 23 ans, qui décède sur le coup. Le chauffard fuit les lieux.

Retrouvé par la police, il doit comparaître devant le tribunal en mars prochain. L'homme risque jusqu'à 30 ans de prison et de lourds dommages et intérêts pour la famille de sa victime. Seulement, il refuse de leur laisser toute sa fortune... La solution est toute trouvée ! Il doit adopter sa compagne de 42 ans (avec qui il ne s'est jamais marié).Le droit de Floride autorise en effet un parent à donner 1/3 de sa fortune à son enfant si celui-ci a plus de 35 ans. La justice ne pourra donc pas réclamer cet argent-là en tout cas.

La chemise et la bague que portait Kadahafi au moment de sa mort vendues 2 millions de dollarsCollectionneurs de bizarreries, cette annonce est faite pour vous ! Un Libyen a réussi à récupérer la chemise beige ensanglantée et l'alliance que portait Kadhafi lorsqu'il a été tué en octobre dernier.

Aujourd'hui, l'homme souhaite les revendre pour 2 millions de dollars. Mais l'affaire fait polémique, notamment sur Facebook où un homme déclare que "cette bague n'appartient pas à Kadhafi. C'est de l'argent libyen et cet homme ne peut pas le vendre". L'ancien dirigeant libyen portait cette bague depuis le jour de son mariage avec sa seconde femme Safia, le 10 septembre 1970.

Interdiction d'aboyerLe maire de Sainte-Foy-la-Grande, en Gironde, vient de publier un arrêté interdisant aux chiens d'aboyer ! Il comprend l'étonnement que cela peut susciter : "c'est comme si j'avais pris une disposition pour stopper la pluie ou faire taire les imbéciles". Il explique en fait que la prise de cet arrêté découle de plusieurs plaintes contre des familles qui laissent leurs chiens attachés au bout de courtes laisses dans des cours remplies d'excréments. Dans ces conditions, les chiens aboyaient beaucoup.

Publicité
Convoquées à plusieurs reprises, ces personnes ne se sont jamais manifestées. Désormais, avec ce nouvel arrêté, les gendarmes pourront verbaliser les contrevenants avec une amende de 68 euros lorsque le chien aboyera.

© capture d'écran The Palm Beach Post

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité