Le 30 juin prochain, le minitel cessera définitivement de fonctionner. 30 ans après sa création, Planet.fr vous propose de revenir sur son histoire...

Dès le 30 juin prochain, le minitel, inventé il y a 30 ans, fera ses adieux à la population française... Et certains le regrettent déjà !

Les prémices du minitel remontent à 1977, alors que le président Valéry Giscard-d'Estaing reçoit un rapport sur l'informatisation de la société. Une vraie révolution technologique se met en marche. On prévoit alors de créer des terminaux, connectés entre eux, afin d'avoir accès à des données informatiques stockées dans des ordinateurs.

Deux phases de testsEn 1978, un an plus tard, c'est décidé, la France va se doter d'un réseau accessible grâce à des terminaux au prix peu élevé.

Une première phase de test se déroule dès 1980, à Saint-Malo, où 55 personnes deviennent les premiers utilisateurs de cet annuaires électronique. Une seconde phase de test a lieu un an plus tard, en 1981 en Ille-et-Vilaine, avec l'équipement de 4 000 utilisateurs.

Plus de 25 000 services, plus de 9 millions d'utilisateursFrance Télécom lance finalement sur le marché son minitel en 1982, sans abonnement, avec facturation au temps de communication. Pendant 30 ans, les Français l'utilisent surtout pour consulter la météo, l'annuaire, les résultats des concours ou encore les messageries érotiques. En tout, 9 modèles de minitel se succèderont.

A la fin des années 1990, en pleine apogée, le minitel met à disposition plus de 25 000 services fréquentés par 9 millions d'utilisateurs. Aujourd'hui, environ 900 000 personnes se servent toujours d'un minitel. Seulement... France Télécom ne gagne plus autant d'argent qu'auparavant, les utilisateurs se faisant moins nombreux. En effet, si en 2007, le chiffre d'affaires lié au minitel s'élevait à 100 millions d'euros, il n'était plus que de 200 000 euros en 2010.

Publicité
Une extinction plusieurs fois repousséeLes PagesJaunes et France Télécom souhaitaient d'ailleurs déjà stopper le service du minitel en 2008, mais face aux protestations des utilisateurs, la décision fatale avait été repoussée. Désormais, c'est sûr, les derniers 1 880 services restant disponibles sur minitel s'éteindront le 30 juin prochain. Mais que les amoureux du minitel se rassurent, après cette date, s'ils souhaitent garder leur appareil au lieu de le rendre à France Télécom en vue de sa destruction, ils n'auront pas à subir de pénalités financières...

© gverdun / Flickr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité