Mercredi 16 mai, la liste des ministres du nouveau gouvernement a été dévoilée. Parmi eux, le poste attribué à Arnaud Montebourg a suscité quelques questions. Que peut bien être ce ministère du "Redressement productif" ? Planet.fr vous propose son explication. 

 

Dans l'ancien gouvernement, le ministère de l'Industrie était un ministre délégué au ministère de l'Economie. Dans le gouvenemenr Ayrault, ce n'est plus le cas. Il est remplacé par un ministère bien à part, appelé le ministère du "Redressement productif". 

Mais pourquoi cette terminologie pour désigner l'industrie ? 

François Hollande et Arnaud Montebourg ont une idée bien précise de ce concept qu'ils prennent très à coeur. Le premier l'avait déjà évoqué en 2010 lors d'une interview donnée au Figaro. "Je fais de la jeunesse la première priorité, et du redressement productif, la première exigence" avait-il déclaré. 

En visite sur le chantier naval de Saint-Nazaire en décembre 2011, il s'était également défini comme "le candidat du redressement productif" (voir la vidéo ci-dessous).

"Le ministre de la reconquête" 

Publicité
Pour le second, qui a fait le tour de France des usines lors de la campagne présidentielle, "le ministre du redressement productif est le ministre de la reconquête, c'est-à-dire de la création de l'emploi, du sauvetage autant que possible des emplois qui risquent d'être perdus". Arnaud Montebourg a ainsi défini sa mission lors de la passation de pouvoir avec François Baroin. 

Une référence historique ? 

Cette dénomination pourrait encore faire référence à la "loi de redressement industriel national" de 1933 adoptée par les Etats-Unis dans le cadre du New Deal pour relancer l'économie. 

 

 

 
 
 

  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité