Invité à parler actualité et politique sur RMC, l'acteur François Berléand en a remis une couche sur Eva Joly et son accent norvégien. Une coquetterie linguistique qui suffit, selon l'acteur, à rendre choquante la candidature de l'ancienne magistrate.

"Je ne comprends pas qu'une femme candidate à l'élection présidentielle ne sache pas parler le Français sans accent, ça me choque". Après Patrick Besson et Marine Le Pen, c'est au tour de  François Berléand de commenter les origines d'Eva Joly, et son accent norvégien en particulier . Dans l'émission des Grandes Gueules de jeudi dernier, l'acteur français a ainsi estimé que la représentante des Verts, qui possède la double nationalité franco-norvégienne, "ne devrait pas être candidate". Et le comédien de faire même un peu d'humour, "cela fait quand même quarante ans qu'elle est en France. Comme Jane Birkin, elle n'est pas douée pour les langues." Avis à l'ancienne muse de Gainsbourg dont Berléand ne verrait pas la candidature à la présidence française d'un très bon oeil.

Le droit du sol selon Berléand ou l'exception zone Euro

"Aux Etats-Unis, dans la Constitution américaine, si quelqu'un n'est pas né sur le territoire américain, il ne peut pas accéder à la présidence de la République", précise encore François Berléand pour appuyer son propos. Un critère d'accession à la candidature qui n'existe pas en France, où l'on se contente de retenir la nationalité des candidats au moment où ils se déclarent.

Publicité
Etonnant et un peu contradictoire non, de la part d'un citoyen qui déclare être un européen convaincu ? Pas tant que ça. "La Norvège n'est pas dans l'Europe. Si elle avait été italienne oui, d'accord, mais là, elle n'est pas dans la zone Euro, désolé".

Désolant oui, en effet...

©Images RMC

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :