En 1999, Cathy O'Dowd, alpiniste, gravit le mont Everest. A 300 mètres du sommet, elle rencontre une femme mourante et la laisse pour finir son ascension. Voici son récit.

Everest : l'incroyable histoire de Cathy O'Dowd

Cathy O'Dowd est la première femme à avoir réussi l'ascension de l'Everest par les faces nord et sud. L'alpiniste a d'ailleurs réalisé cette ascension quatre fois. En 1998, la Sud-africaine rencontre, à 300 mètres du sommet, Frankie Arsentev, une Américaine qui avait décidé de faire l'ascension avec son mari Sergey, mort avant elle lors de cette aventure. La femme était agonisante quand Cathy O'Dowd l'a trouvée. Elle raconte sur son site : "elle était la troisième femme à avoir pu atteindre le sommet de l'Everest sans oxygène. Elle s'est écroulée lors de la descente, à 8600 mètres."

L'Américaine survit deux jours et deux nuits mais finit par décéder. Cathy O'Dowd et son équipe ne peuvent la sauver, l'alpiniste américaine étant intransportable.

Ayant essuyé de nombreuses critiques pour avoir laissé agoniser Frankie Arsentev, Cathy O'Dowd a parlé du couple Arsentev dans un article publié dans le MCSA Journal : "Ils ont escaladé tous les deux, sans sherpas, sans équipe, sans aucune aide, sans oxygène.L'alpiniste rappelle également que ce genre d'histoire fait partie des risques du métier : "Dans ces parties reculées du monde, il n'y a pas d'équipes de secours, pas d'hélicoptères, pas de téléphones. Un alpiniste ne dépend que de lui et de ses équipiers. Et une fois qu'il ou elle devient immobile, c'est fini. [...] Personne ne peut être tenu responsable pour les autres.[...] Chaque pas en avant est un choix et une responsabilité personnelle."

Publicité
Le 1er mai prochain, une équipe de 20 sherpas népalais va gravir le mont Everest pour en ramener des cadavres d'alpinistes. L'occasion, peut-être de retrouver les corps de Sergey et Frankie Arsentev.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité