Cette année encore, vous paierez l'électricité un peu plus cher. A partir du 15 août, les 90% de Français qui passent par EDF devrait voir leur facture augmenter de 3,4% en moyenne. Un chiffre qui cache pourtant quelques disparités.

Selon la tribune.fr, une association de défense de consommateur a soulevé des différences entre les offres.

Pour l'option "Heures pleines/heures creuses" par exemple, la hausse sera en réalité de 5%. Pour ceux qui ont souscrit à l'option "base", les augmentations oscilleraient entre 4 et 8%.

Au final, la part de clients à bénéficier d'une hausse de 3% serait les abonnements "tempo" (où le tarif diffère en fonction de l'heure).

Ces 3,4% cachent aussi une injustice. Pour 500 000 ménages, la hausse s'élèverait à plus de 9%. En effet, les souscripteurs de l'offre EJP (effacement jour de pointe) ne seront pas logés à la même enseigne. Cette option propose différents prix du kilowattheure en fonction de la période de l'année. Mais elle est vouée à disparaître car elle n'est plus proposée aux nouveaux adhérents.

Lorsque la nouvelle a résonné dans les médias, le ministère du Développement durable a démenti cette information, via l'AFP : "La hausse de tarifs pour ces clients EJP sera inférieure à 3 %, à la fois pour l'abonnement et pour le prix du kilowattheure".

Les associations de défense de consommateur restent sur leurs gardes. Ces mêmes 500 000 abonnés avaient déjà subi une hausse de 9% en 2009.

Publicité
Cette polémique a un goût de déjà-vu. L'année dernière, la hausse moyenne annoncée atteignait les 1,9%, mais plus de 1,5 million de consommateurs avaient vu leur facture grimper de plus de 15%.

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) rendra son avis avant le 15 août prochain : date à laquelle les tarifs devraient être effectifs.

Photo©Maxppp

Electricité : une hausse des tarifs inégale

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :