Entendu sur l'affaire du Carlton ce lundi après-midi par le juge à Lille, Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen à l'issue de son audition pour "proxénétisme aggravé en bande organisée". La semaine judiciaire de DSK sera chargée puisque son procès civil face à Nafissatou Diallo s'ouvre mercredi à New York. Les détails avec Planet.fr.

Lundi après-midi, Dominique Strauss-Kahn était entendu par le juge de Lille dans l'affaire du Carlton. Après avoir passé deux jours en garde à vue en février dernier, DSK avait reçu une convocation "aux fins de mise en examen" concernant sa possible "complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée".

La justice cherchait à savoir si DSK était au courant du statut de prostituées des jeunes femmes participant aux parties fines avec lui. Ce que l'ancien patron du FMI a toujours nié.

Le juge a cependant estimé que Dominique Strauss-Kahn savait. Sorti du tribunal peu après 22 heures, DSK a été mis en examen pour "proxénétisme aggravé en bande organisée", puisque selon le juge, il aurait "aidé, assisté ou protégé la prostitution d'autrui".

Contrôle judiciaire et 100 000 euros de cautionDSK est placé sous contrôle judiciaire, lui interdisant de prendre contact avec les autres mis en examen, les parties civiles et les témoins de l'affaire, ainsi qu'avec la presse pour parler de l'affaire. Il doit par ailleurs s'acquitter d'une caution de 100 000 euros.

Selon Richard Malka, l'un de ses avocats, Dominique Strauss-Kahn "déclare avec fermeté n'être coupable d'aucun de ces faits et n'avoir jamais eu la moindre connaissance que les femmes rencontrées pouvaient être des prostituées"

Les infractions qui lui sont reprochées dans ce dossier sont punies de 20 ans de réclusion criminelle.

Des dommages et intérêts pour Nafissatou Diallo ?Pas de répit pour DSK ! Dès mercredi s'ouvrira à New York son procès civil dans l'affaire qui l'oppose à la femme de ménage Nafissatou Diallo. Ce procès civil ne cherche pas à déterminer s'il y a eu viol, mais à savoir si la relation sexuelle, avouée par DSK, a porté ou non préjudice à la jeune femme. Dans ce cas, Dominique Strauss-Kahn pourrait être amené à lui verser des dommages et intérêts.

Publicité
Mais les avocats de DSK espèrent lui épargner le paiement en invoquant l'immunité liée à son poste de directeur du FMI au moment des faits. Le juge décidera soit d'abandonner l'affaire (mais il pourrait y avoir un appel), soit de laisser les avocats de Nafissatou Diallo interroger DSK.

Rappelons cependant que dans 90% des cas aux Etats-Unis, les procédures civiles se terminent à l'amiable, avec un arrangement financier.

© MaxPPP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité