Le parquet de Paris a indiqué que la confrontation entre Dominique Strauss-Kahn et Tristane Banon allait avoir lieu. Une décision qui répond favorablement aux déclarations formulées par l’écrivaine tout au long de la semaine.

 Dans un communiqué émis vendredi matin, le procureur de la République informe que "dans l'affaire Banon-DSK, le parquet de Paris a décidé de faire procéder à une confrontation entre Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn". Après une semaine très agitée en termes médiatiques pour les deux protagonistes de l’affaire, voilà qui ne devrait pas assécher le flot de commentaires.

 
Dans une interview à RTL jeudi matin, Tristane Banon faisait part de sa volonté de se confronter à l’homme qu’elle accuse de tentative de viol en 2003, afin notamment qu’il lui "dise droit dans les yeux" que les faits qu'elle dénonce sont "imaginaires".
 
Dans un communiqué, les avocats de DSK ont réagi aussitôt à l’information en déclarant que « M. Dominique Strauss Kahn a pris connaissance de la décision du Parquet de faire procéder à la confrontation habituelle dans l'enquête préliminaire ouverte", précisant que leur client "a fait savoir au service en charge du dossier qu'il se tenait à sa disposition".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité