Après les critiques de Michel Rocard en début de semaine, Martine Aubry et Arnaud Montebourg prennent à leur tour des distances avec Dominique Strauss-Kahn. La candidate à la primaire PS s'est même exprimée sur son rapport aux femmes. Le point avec Planet.fr.

Invitée dans l'émission Le Grand Journal sur Canal+ ce mardi 30 août, Martine Aubry a inévitablement été interrogée sur le cas DSK. Selon elle, le retour en France de l'ancien patron du FMI devrait bientôt avoir lieu : "Il rentre dans les jours qui viennent".

"Je pense la même chose que beaucoup de femmes sur l'attitude de DSK"Après la vive critique de Michel Rocard sur le même plateau lundi soir, Martine Aubry a, à son tour, étonné par sa position concernant Dominique Strauss-Kahn. Jusqu'à présent toujours solidaire de son camarade socialiste, l'ancienne secrétaire nationale du Parti socialiste a quelque peu pris ses distances : "J'ai toujours dit la même chose : premièrement, la présomption d'innocence, deuxièmement, je pense la même chose que beaucoup de femmes sur l'attitude de Dominique Strauss-Kahn vis-à-vis des femmes".

DSK "doit s'exprimer (...) On lui posera des questions"Martine Aubry a ensuite précisé que "pour le reste, c'est une affaire sur laquelle Dominique Strauss-Kahn doit s'exprimer (...) Il sera là dans quelques jours (...) On lui posera des questions".

Publicité
Et la candidate à la primaire PS n'est pas la seule à réclamer des éclaircissements. Ce mercredi matin, Arnaud Montebourg, également candidat à la primaire PS, a déclaré sur I-Télé qu'"ayant fait des excuses aux membres du FMI, il aurait dû le faire à la gauche et à l'ensemble des électeurs socialistes", et d'ajouter : "avec l'esprit du silence et du retrait qui devra être le sien, il sera nécessaire qu'il fasse le même geste".
 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :