Delphine Batho va quitter son logement social de la ville de Paris. Un 108 m² du XIXe arrondissement que la nouvelle ministre déléguée à la Justice louait 37% moins cher que les prix du marché. Une polémique désamorcée à temps, mais à laquelle d'autres ministres, avant elle, n'ont pu échapper. Rétrospective.

 

Delphine Batho

La ministre déléguée à la Justice, Delphine Batho, va quitter son logement social comme souhaité par le Collectif jeudi noir, qui milite pour le droit au  logement, et avait dénoncé cet avantage… En mars, alors qu'elle était porte-parole de la campagne de François Hollande, elle avait été critiquée pour l'occupation d'un appartement social de 108m2 situé dans le 19e arrondissement de la capitale et loué 1524 euros,  soit 37% inférieur aux prix appliqués pour les locataires du secteur privé.

 

Interrogé vendredi à ce sujet sur France Inter, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé la procédure de départ "en cours" de la députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres. " C'est fait parce que ça doit être fait" a ajouté le chef du gouvernement.

 

Publicité
Des propos déjà confirmés jeudi par l'intéressée sur son compte Twitter :"A ceux qui m'interrogent, j'ai résilié le bail il y a plusieurs jours comme indiqué au lendemain de la campagne", a écrit Delphine Batho qui y était installée depuis 2001.

Publicité