L'Observatoire national de la délinquance (ONDRP) a dévoilé ce mardi son rapport annuel sur la criminalité en France. L’enquête effectuée apporte une estimation du nombre réel de victimes, indépendamment du nombre de plaintes déposées. Etat des lieux.

© wikimedia

© wikimedia

Insécurité15,8 % des personnes interrogées (de 14 ans et plus) déclarent qu’il leur arrive de se sentir en insécurité à leur domicile.

Une proportion stable par rapport à 2010, mais qui augmente en revanche par rapport à 2008.

Dans leur quartier ou leur village, 20 % des personnes déclarent qu’il leur arrive de se sentir en insécurité. 

Un chiffre quasi identique depuis trois ans, alors qu’il était plus faible en 2008, avec 18%.

VolLes Français ont déclaré avoir été victimes de quatre millions de vols en 2010, soit trois fois plus que les statistiques officielles, qui n’en relèvent qu’1,5 million.

Premières victimes,  les femmes, dont le vol (avec ou sans violence) a augmenté auprès d’elles de 35%.

Violences physiques et sexuelles Les violences physiques et sexuelles (sur les personnes de 18 à 75 ans) hors et intra-ménages sont en baisse par rapport aux années précédentes : sur deux ans, on compte 820.000 victimes. Parmi elles, 380 000 personnes, en grande majorité des femmes, affirment encore avoir été victimes de violences sexuelles et physiques de la part d'un conjoint. Soit dans presque la moitié des cas.

Un " taux stable ", selon l'ONDRP, montrant à nouveau l'importance et la persistance du phénomène des violences familiales.

Pour 2009-2010, 280.000 personnes se déclarent aussi victimes de violences sexuelles hors ménages alors que seulement 10.000 plaintes ont été enregistrées en 2010.

Les médecins dans la civièreParmi les victimes d’agressions, la hausse est spectaculaire chez les médecins. 920 déclarations d’incidents ont été transmises en 2010, contre 512 en 2009, soit presque le double !

En première ligne, les généralistes, chez qui le taux d’incidents est le plus élevé. La plupart du temps, les incidents se déroulent au sein même de leur cabinet. D’autres professions ne sont pas épargnées, comme les postiers (+24%) ou les gendarmes (+20% d’agressions)…

Publicité
L’enquête de l’ONDPR insiste également sur la perception que les Français ont de la délinquance : pour 16,4% d’entre eux, ce problème est "préoccupant", presque autant que la pauvreté (19%).

Voir la synthèse du rapport de l'ONDPR

 

A lire aussi :

Les 10 villes les plus dangereuses du monde

Vols : les départements à risque

Crimes : les départements les plus dangereux

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

4 commentaires

Il y a des années on pouvait

Portrait de monicao476

MONICA

Il y a des années on pouvait laisser sa porte ouverte ou la clé sous le paillasson !

A qui la faute si ce n'est plus possible aujourd'hui ?

Votez pour ce commentaire: 

Durant les années 50, il y

Portrait de fillot

Ce n'est pas le fait de posséder qui est immoral , c'est la façon de prendre....

Durant les années 50, il y avait très peu d'émigrés musulmans, il n'y avait pas de trafic de drogue. peut etre existait il deci de là quelques voleurs de poules. Emigration, chomage trafic de drogue égal insécurité , agressions et crimes. C'est la vérité n'en déplaise aux associations de gauchiste qui défendent les émigrés contre les francais. Ah j'oubliai, je ne vote pas pour le FN au cas ou certains feraient l'amalgame car c'est tellement facile........

Votez pour ce commentaire: 

Qu'est-ce qu'on attend pour

Portrait de jean666666

Qu'est-ce qu'on attend pour renvoyer en Afrique tous les arabes et africains coupable de crimes et de délits et qui empoisonnent notre vie? Il faut leur retirer la nationalité française.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité