La Cour des comptes a rendu son rapport sur la gestion du budget de l’Etat en 2011. Les dépenses ont-elles été bien gérées ? Quel poste est le plus coûteux ? Planet.fr vous fait un résumé. 

Publicité
 
Selon la Cour des comptes, qui a rendu son rapport cette semaine pour l’année 2011, les "dépenses du budget de l'État ont été maîtrisées" mais avec quelques bémols.  
 
Des niches fiscales très coûteuses 
 
Autre poste coûteux pour la France : les niches fiscales qui ont coûté 70 milliards sur l’année alors que, pour la Cour,  "leur diminution est indispensable pour réduire le déficit public".
 
Les dépenses d’intervention 
 
Contrat aidés, RSA, APL… les aides publiques, appelées dépenses d’intervention, font également monter la note de l’Etat : 67 milliards pour 2011. 
Pour les réduire, la Cour des comptes appelle à revoir leurs conditions d’attribution. 
 
Le pilotage des opérateurs
 
Le Pôle Emploi, Météo France, le CNRS… ces organismes, comme 580 autres, font partie de ce qu’on appelle les opérateurs de l’Etat, un autre poste de dépense pointé du doigt par la Cour des comptes. Leur financement coûte 39 milliards d’euros. 
Afin de mieux gérer ces structures, le rapport conseille "la mise en place d’outils de suivi et de contrôle de gestion modernisés".  
 
Les fonctionnaires, c’est cher
 
Parmi les postes de dépenses mis en cause, il y a les dépenses de personnel pour l’Etat. 32 000 postes ont été supprimés mais les fonctionnaires ont augmenté en 2011 à cause des heures supplémentaires qui ont coûté 1,3 milliards. 
 
 
Malgré ces différents points, la Cour des comptes souligne l’effort de l’Etat pour maîtriser le budget. La hausse des dépenses a été de 0,32% en 2011, alors que l’inflation est à 2,1%. Ce qui réduit le déficit (90,7 milliards en 2011 contre 148,8 en 2012) mais n’est pas encore suffisant pour stabiliser la dette de l’Etat.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :