Suite à la polémique suscitée par les propos homophobes de Christian Vanneste, ce dernier devait quitter l’UMP… mais il ne l’entend pas de cette oreille et répond violemment aux déclarations de ceux qui prétendent qu’il va démissionner. Au final, est-il exclu du parti ?  Qui a dit quoi ? Planet.fr fait le point. 

 

 

La semaine passée, nous écrivions ici que Christian Vanneste avait fait scandale avec ses propos homophobes dans une vidéo qu’il avait mise en ligne, affirmant que la déportation d’homosexuels en France était "une légende". Un scandale qui devait lui coûter sa place à l’UMP. 

 

Jean-François Copé a même déclaré mercredi 22 février au journal Le Monde que le député UMP allait lui-même donner sa démission : "il nous a informés qu'il renonçait à son investiture et il nous a donné sa parole d'homme qu'il allait quitter la politique mercredi". Or, il n’en est rien.    

 

Christian Vanneste, contacté le même jour par le Journal du Dimanche, dément. "Cette décision m'appartient, ils n'ont pas à parler pour moi. Elle viendra quand j'aurai l'intention de la donner. Je ne supporte pas que ces gens qui n'ont même pas pris contact avec moi osent transmettre des informations qui m'appartiennent et qui ne leur appartiennent pas". 

 

Le député, visiblement très en colère contre l’UMP estime que le parti "fonctionne vraiment de façon totalitaire" et que cela en "devient de plus en plus irrespirable".

Publicité
"Qu'ils aillent se faire foutre ! Il y en a marre à la fin !" lâche-t-il avant d’admettre "C'est vrai que je songe de plus en plus à quitter, il est vrai, cette galère qui vogue vers des rivages bien dangereux."

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :