Une enquête ''Que Choisir'' révèle le désamour des Français pour les grandes surfaces, en parallèle Carrefour propose une nouvelle façon de faire ses courses. Revue de détail de ce que sera l'hypermarché des années à venir.

Carrefour présente un nouveau type d'hypermarché

Finis les rayons alignés à perte de vue, finies les têtes de gondole en angle droit, Carrefour réinvente les hypermarchés. Le distributeur a inauguré, mercredi dernier, un nouveau concept de magasin. Baptisé Carrefour Planet (non non, nous n'y sommes pour rien), cette nouvelle organisation prétend améliorer la qualité de votre corvée de courses hebdomadaires.

Le magasin pilote, implanté à Ecully dans la banlieue de Lyon, s'organise autour de huit pôles : marché, bio, surgelés, beauté, bébé, mode, maison, loisirs et multimédia. Ces pôles sont répartis dans les 14 500 m2 du magasin de façon à ce que les embouteillages de caddies n'existent plus. Le client pourra accéder dans la surface par deux entrées. L'une donne directement sur l'alimentaire et amène le client pressé vers un circuit court, l'autre l'emmène vers le non-alimentaire.

Pour commercialiser certains de ses produits, Carrefour n'hésite plus à faire intervenir de grandes marques. L'Oréal sera mis à contribution pour gérer les cosmétiques, Apple participera au rayon high-tech et Virgin prendra place dans les DVD,CD et livres.

Le"bio" remplace "électro"

De nombreux évènements et activités seront également proposés. Le client pourra profiter notamment d'une garderie pour les enfants, d'un espace snack, de cours de cuisine ou même de se faire couper les cheveux (10 euros en 10 minutes). Pour la palme de l'évolution technologique version hypermarché, c'est vers l'espace beauté qu'il faut regarder. Le service "make-up bar" permet aux client(e)s de tester les produits cosmétiques en direct grâce à un miroir virtuel !

Seul bémol au tableau, de nombreuses références ont été supprimées du magasin. Le gros électroménager ou le bricolage par exemple ont laissé place à la décoration et au rayon "bio".

Deux milliards d'euros

Cette stratégie audacieuse s'inscrit dans une politique de reconquête de la clientèle. Selon un sondage du magazine ''Que Choisir'', à paraître en septembre, les Français n'aiment plus les grandes surfaces. Depuis de nombreuses années, Carrefour annonce un chiffre d'affaires à la baisse (-2,9 % en 2009). Le numéro 2 mondial de la grande distribution investit en masse pour tenter cette nouvelle expérience. Le concept Planet est lancé dans deux magasins en France (le deuxième est situé à Vénissieux, aussi en banlieue lyonnaise) et trois autres en Espagne et en Belgique. Si les tests sont concluants, ces nouveaux hypermarchés devraient être installés progressivement à partir de 2011.

Publicité
Un investissement de taille puisque l'on parle, à terme, de 2 milliards d'euros de travaux. Mais Lars Olofosson, le directeur du groupe, a de grandes ambitions et s'en donne les moyens : ''"Sans audace, on ne peut réaliser de grands projets."''

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :