Alors que Silvio Berlusconi a récemment annoncé son possible retour à la tête de l’Italie, Planet.fr vous propose de revenir en images sur les scandales sexuels et financiers, ainsi que sur les phrases maladroites voire déplacées qui ont rythmé le passé politique mouvementé de celui que l’on surnomme le "Cavaliere".

Les phrases et les gestes déplacés de Silvio Berlusconi

Silvio Berlusconi fait souvent le bonheur des médias internationaux. Humour tranchant ou phrases maladroites, gestes déplacés, il passe rarement inaperçu lors de ses interventions publiques, au risque de choquer.

 

Sélection :

"J'ai découvert ce qu'est le point G des femmes... C'est la dernière lettre de shopping", lors d'une foire à Vérone.

"Mussolini n'a jamais tué personne ! Tout au plus, il se contentait d'envoyer des opposants en vacances..."

"Bien sûr, ces logements sont temporaires, il faut voir ça comme un week-end en camping," lors de sa visite à L'Aquila après le tremblement de terre qui a laissé 17 000 Italiens sans logement, contraints de dormir dans des tentes.

"Quel est son nom déjà ? Ah, Barack Obama ! Il est bronzé. Vous n'allez pas le croire, mais ils sont allés prendre le soleil ensemble, parce que sa femme aussi est bronzée".

"La nuit dernière, il y avait une file d'attente devant la porte de ma chambre d'hôtel. Il y en avait onze. Je n'en ai reçu que huit, je ne pouvais pas faire plus".

"Mieux vaut être friand de jolies filles que d'être gay".

 

Barack Obama et Silvio Berlusconi sur les ruines de L'Aquila © MaxPPP